Dallas, cauchemar de Miami

  • A
  • A
Dallas, cauchemar de Miami
Partagez sur :

Les Mavericks de Nowitzki ont infligé samedi au Heat une quatrième défaite en cinq matches (106-95), la huitième depuis le début de la saison. Miami s'incline ainsi devant Dallas pour la 13e fois consécutive en saison régulière ! Dwight Howard, lui, a été le héros d'Orlando en inscrivant le panier décisif à Washington (99-100), avec un total de points record cette saison (32 pts).

Les Mavericks de Nowitzki ont infligé samedi au Heat une quatrième défaite en cinq matches (106-95), la huitième depuis le début de la saison. Miami s'incline ainsi devant Dallas pour la 13e fois consécutive en saison régulière ! Dwight Howard, lui, a été le héros d'Orlando en inscrivant le panier décisif à Washington (99-100), avec un total de points record cette saison (32 pts). LE MATCH: MAVERICKS-HEAT (106-95) 26 mars 2004. Ce jour continue de perturber les fans du Heat. Il s'agit de la dernière victoire de la franchise floridienne sur Dallas en saison régulière (119-118). Samedi soir, la série noire s'est poursuivie pour Miami, battu 106-95, totalisant un 13e revers de rang face aux Mavericks, le huitième depuis le début de la saison et le quatrième en cinq rencontres. La petite accalmie constituée par le succès obtenue la veille à la maison contre Philadelphie (99-90) n'aura donc pas servi au Heat pour se forger une confiance suffisante. LeBron James en manquait certainement cruellement dans sa réussite aux tirs samedi à l'American Airlines Center avec un petit 5 sur 19 et 0 sur 4 à trois points, à l'image de sa production face aux Sixers (5 sur 15). L'ex-idole de Cleveland se contenta sur le parquet texan de 23 points, 8 rebonds et 4 passes. Ses acolytes du Big three de Miami, Dwayne Wade et Chris Bosh, jouèrent sur le même ton avec tous les deux 22 pts. En face, les Mavericks opposèrent un collectif bien plus huilé et plus complet avec six joueurs à 10 points et plus, le record du soir appartenant à Caron Butler et ses 23 points. Tyron Chandler, lui, s'imposa sous le panier avec ses 17 rebonds. Dallas profita notamment de la maladresse de son adversaire en début de seconde période incapable de trouver le panier sur ses dix premières tentatives. Les Texans signèrent un 13-0 et prirent le large, 64-49 après un shoot longue distance de Butler. Après avoir accusé un déficit de 18 points dans le troisième quart, le Heat trouva les ressources pour y croire (89-94), avant que Chalmers ne commette une faute sur Nowitzki, en réussite sur ses deux lancers francs (96-89), et que Wade ne se fasse chiper la balle par Terry qui transmettait à Jason Kidd. Le meneur texan (13 passes au total), servait ensuite Buttler pour un nouvel écart conséquent (98-89) et une victoire finale, 106-95. LES FRANÇAIS Les Frenchies n'ont pas flambé sur les parquets américains la nuit dernière, à l'exception de Joakim Noah, auteur de 17 points, huit rebonds et cinq passes, contribuant ainsi généreusement au succès des Bulls devant les Kings (96-85). De son côté, Mickael Pietrus, malgré ses 29 minutes de jeu à Washington, s'est contenté de trois points lors de la victoire in extremis du Magic d'Orlando face aux Wizards (100-99). L'ex-Palois a toutefois ramassé sept rebonds. Boris Diaw, lui, a joué 38 minutes pour sept points et quatre passes à l'occasion du revers des siens, les Bobcats, devant Milwaukee (101-104). Rony Turiaf et les Knicks ont également connu la défaite, à domicile devant les Hawks (90-99), l'ex-Lakers signant là aussi une feuille plutôt modeste: 10 mn, deux points, un rebond. Johan Petro a fait un peu mieux avec six points et 12 minutes mais les Nets ont été dominés 102-86 à Philadelphie. Enfin, Ian Mahinmi n'a que très peu participé, voire pas du tout, au succès des Mavericks sur Miami (voir plus haut) avec trois minutes de jeu seulement. LA STAT Dorell Wright, 25 ans, avait la main chaude sur le parquet de Minnesota avec un neuf sur 12 à trois points qui a grandement aidé les Warriors à remporter le combat (104-94). Le natif de Los Angeles établi un nouveau record personnel (30 points) et celui de sa franchise concernant le nombre de paniers primés.