Dallas a de la ressource

  • A
  • A
Dallas a de la ressource
Partagez sur :

Les Mavericks s'en sont donc remis. Mis à terre par Brandon Roy lors du match 4 de leur série du premier tour face aux Blazers - l'arrière de Portland menant une remontée fantastique pour arracher une victoire qui tendait les bras aux Texans, les Mavs se sont relevés et ont repris la main. Vainqueur 93-82 dans la cinquième manche, Dallas mène en effet 3-2 avant de retourner dans l'Oregon.

Les Mavericks s'en sont donc remis. Mis à terre par Brandon Roy lors du match 4 de leur série du premier tour face aux Blazers - l'arrière de Portland menant une remontée fantastique pour arracher une victoire qui tendait les bras aux Texans, les Mavs se sont relevés et ont repris la main. Vainqueur 93-82 dans la cinquième manche, Dallas mène en effet 3-2 avant de retourner dans l'Oregon. Les Blazers espéraient sans doute surfer sur leur comeback historique du match 4 pour insuffler, d'entrée dans cette cinquième manche, un peu plus de doute dans les esprits des Mavs. Deux jours après avoir remonté les 23 points de débours accusés dans le troisième quart pour l'emporter sur le fil et ainsi revenir à hauteur des Texans dans la série, les hommes de Nate McMillan prenaient d'ailleurs le meilleur départ. Après une entame de match particulièrement équilibrée, c'est en effet Portland qui créait le premier écart, profitant d'un 11-0 signé en à peine quatre minutes pour prendre huit longueurs d'avance à l'entame du deuxième quart (15-23). Mais force est de constater que le doute n'a pas eu prise sur les Mavericks... Ou alors à peine cinq minutes. Le temps de répliquer par un 15-4 initié par l'inévitable Dirk Nowitzki et de lancer les bases d'un succès qui n'allait souffrir, cette fois, d'aucune contestation possible. Portland allait certes brièvement repasser en tête peu avant la pause (37-43), mais la suite de la rencontre tournait ensuite à un cavalier seul des Texans. Si les Blazers parvenaient à s'accrocher jusqu'au milieu du troisième quart (58-55), l'écart allait d'ailleurs atteindre les 20 unités avant que les visiteurs ne sauvent quelques apparences dans les ultimes minutes. "La défaite de samedi nous a fait mal, mais on n'a pas douté. C'était juste une occasion manquée d'en finir plus rapidement, pouvait expliquer Tyson Chandler à l'issue de la rencontre, il fallait juste profiter du soutien des fans pour mettre beaucoup de détermination et d'énergie. Et on l'a fait." Et l'intérieur texan plus que quiconque. Avec 14 points et surtout 20 rebonds, Chandler a d'ailleurs volé la vedette à son compère Dirk Nowitzki, pourtant une fois encore meilleur marqueur du match avec ses 25 points à 8 sur 18 aux tirs, ou à Jason Terry, sorti du ban pour inscrire 20 points à 8 sur 18 lui aussi. "Il a été très actif, très démonstratif, reconnaissait d'ailleurs l'Allemand, il a montré la voie à l'équipe et a réveillé le public. Quand il joue come ça, il peut rien nous arriver." Et ce d'autant plus lorsque les Blazers passent à côté de leur sujet. Andre Miller et Gerald Wallace ont bien compilé 18 points-7 passes pour l'un et 16 points-9 rebonds pour l'autre, mais il en aurait fallu plus pour passer outre la domination de leurs hôtes au rebond (49-37) et leur assiduité sur la ligne avec 35 lancers tentés par les Texans contre 16 pour les Blazers... Nicolas Batum ajoutait certes 12 points à 5 sur 12 aux tirs en 31 minutes, mais la démonstration texane était telle que son compatriote Ian Mahinmi a même eu droit à une minute de jeu avec les Mavs! Pas sûr qu'il en soit de même, jeudi, lors de la sixième manche à Portland, les Blazers entendant évidemment revenir dans le Texas pour un match 7.