D'entrée, un Clasico !

  • A
  • A
D'entrée, un Clasico !
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - A Radès, en Tunisie, le Trophée des champions oppose l'OM au PSG. Une première.

LIGUE 1 - A Radès, en Tunisie, le Trophée des champions oppose l'OM au PSG. Une première. Pour sa quinzième édition, le Trophée des champions offre une affiche de choix : Olympique de Marseille - Paris-Saint-Germain, un choc, un Clasico... Une belle occasion pour l'ensemble du football hexagonal de redorer un blason terni sur le continent qui a vu l'une des plus grandes déconvenues de son histoire avec la piètre prestation des Bleus en Afrique du Sud. Cette fois, place au sport devant un public tunisien à la fois connaisseur et avide de beau jeu. 55.000 spectateurs ou presque sont attendus dans les travées du stade du 7 Novembre. D'un point de vue sportif, le PSG et l'OM viennent sur le sol tunisien pour y conquérir le premier titre de la saison. Un titre, certes honorifique, plus proche du match de préparation, mais pas totalement dénué d'intérêt : "le Trophée des champions, c'est une belle compétition, face à un adversaire redoutable. Au-delà du fait que ce soit Marseille, il y a un titre en jeu", témoigne Antoine Kombouaré. Côté phocéens, en revanche, du fait des nombreuses absences, la rencontre est nettement moins attendue. Un Clasico déséquilibré ? Et pour cause, pour cette rencontre, Didier Deschamps devra se passer de nombreux titulaires. Mamadou Niang, Brandao et Jordan Ayew sont suspendus. Stéphane Mbia et Gabriel Heinze sont en phase de reprise et seront donc aussi absents. En conséquence, les attentes du coach marseillais sont moindres, privilégiant clairement la reprise de rythme en compétition : "Je ne vais pas prendre des risques avec certains éléments. L'important est de faire en sorte que la grande majorité de l'effectif soit prête pour le premier match de championnat". Alors déséquilibré le premier classico de la saison ? Entre une équipe à l'ambition déclarée et une équipe en phase de préparation, la réponse tend vers l'affirmative. A ce détail près, sur la pelouse de Radès, le PSG évoluera certainement devant un public probablement acquis à la cause olympienne. Oui, cette affiche ressemble de plus en plus à un Clasico. Finalement, quoi de mieux pour démarrer la saison ?