Cuche tient sa revanche

  • A
  • A
Cuche tient sa revanche
@ Reuters
Partagez sur :

SKI - Le Suisse a remporté le petit globe de la Coupe du monde de descente à Kvitfjell.

SKI - Le Suisse a remporté le petit globe de la Coupe du monde de descente à Kvitfjell. Passé à côté de ses Jeux (6e en descente, 10e du Super-G et 14e en géant), Didier Cuche, leader de la Coupe du monde de descente, s'est consolé en s'adjugeant la victoire lors de la descente de Kvitfjell, en Norvège, comptant pour la Coupe du monde, son cinquième succès de la saison, le troisième dans la spécialité après Lake Louise, sans oublier bien évidemment son triomphe de Kitzbuehel, et avec le petit globe de cristal avant même les finales de Garmisch. Son rival et compatriote, Carlo Janka, qui comptait 88 points de retard avant cette manche, n'a pu faire mieux que sixième et ne peut donc plus rejoindre Cuche, qui après 2007 et 2008 son troisième globe dans la discipline reine. Le podium final est complété par le Norvégien Aksel Lund Svindal qui, dauphin de Cuche, relégué à 47 centièmes, est resté devant son public sur son nuage olympique après ses trois médailles de Vancouver (or en super-G, argent en descente et bronze en slalom géant), la troisième place de l'Autrichien Klaus Kroell à 57 centièmes ne suffisant pas à redonner le sourire à la Wunderteam, qui n'échappera sans doute pas à une révolution de palais. David Poisson, 16e et premier français La Suisse, elle, peut avoir le sourire, forte d'un champion au sommet de son art, piqué dans son orgueil et prompt à démontrer toute sa fierté, derrière lequel la relève est assurée... L'expérience d'un Cuche qui n'aura donc pas mis longtemps à dépasser son zéro olympique. Sous le soleil de Kvitfjell, sur une neige, glacée, très éloignée de la soupe de Vancouver, le Romand n'a pas une seule seconde laissé la place au doute sur une piste qui lui convient parfaitement – il y avait déjà signé trois podiums par le passé avec deux deuxièmes places en 2008 et 2000, mais aussi déjà une victoire en 2007 -, dominant son sujet de bout en bout. Comme si les Jeux n'avaient été finalement qu'une vilaine parenthèse. Seul Svindal, parti comme une balle, mais moins performant sur la fin du tracé, et Kroell, pourtant sans références cette saison, auront su finalement évoluer dans le sillage de Cuche. La relève suisse, c'est donc Janka qui, même s'il a dû s'incliner face à son aîné, peut goûter cette sixième place, qui lui permet de creuser l'écart en tête du classement général de la Coupe du monde, où il revient à 70 points du leader, Benni Raich, seulement 38e à Kvifjell, à plus de deux secondes du vainqueur, et donc hors des points. Un classement général, où Cuche, avec un retard de 161 points n'a pas dit son dernier mot... Enfin tir groupé, mais déception pour l'équipe de France de vitesse qui, elle, est loin d'effacer le couac des JO avec respectivement les 16e, 17e et 20e places de David Poisson, Adrien Theaux et Johan Clarey.