Cris racistes : Cagliari-Inter interrompu

  • A
  • A
Cris racistes : Cagliari-Inter interrompu
@ Maxppp
Partagez sur :

SERIE A - Le match a été brièvement interrompu après des cris racistes contre Samuel Eto'o.

Samuel Eto'o a le sens de la répartie. Cible de cris racistes en tout début de rencontre sur la pelouse de Cagliari, dimanche, dans un match comptant pour la 7e journée de Serie A, l'attaquant de l'Inter a répondu par un but, son cinquième de la saison, le seul du match. Pour moquer les supporters sardes, l'international camerounais a ensuite passé les mains au-dessus de sa tête, mimant le comportement d'un singe.

Une annonce au micro

Une grosse demi-heure auparavant, l'arbitre de la rencontre, Paolo Tagliavento, avait décidé d'interrompre la partie après trois minutes de jeu. Après avoir appelé les capitaines des deux équipes, M. Tagliavento a demandé au speaker d'annoncer au micro que le match pourrait être arrêté si les cris se poursuivaient. "Le point positif, c'est que le public a compris tout de suite. Et s'est tout de suite remis à penser au football", a jugé Rafael Benitez, l'entraîneur des Nerazzurri.

De son côté, le coach de Cagliari, Pierpalo Bisoli, n'a pas la certitude d'avoir entendu des cris racistes. "Je ne voudrais pas qu'il y ait eu confusion entre les sifflets "normaux", généralement destinés aux adversaires, et des insultes racistes", a-t-il souligné. "Je connais le public sarde, et je sais qu'il est éduqué : je n'ai jamais entendu les supporters de Cagliari faire quelque chose comme ça. Sur le terrain, on n'a pas compris ce qu'il se passait." Eto'o, lui, a tout compris.