Coutadeur, c'est reparti ?

  • A
  • A
Coutadeur, c'est reparti ?
Partagez sur :

Suspendu lors du carton à Nancy (4-0), Mathieu Coutadeur retrouve le groupe monégasque pour le déplacement à Marseille, mercredi soir en quart de finale de la Coupe de la Ligue. L'occasion pour l'ancien Manceau de prouver qu'il est de retour sur le bon chemin, après une première saison galère sur le Rocher.

Suspendu lors du carton à Nancy (4-0), Mathieu Coutadeur retrouve le groupe monégasque pour le déplacement à Marseille, mercredi soir en quart de finale de la Coupe de la Ligue. L'occasion pour l'ancien Manceau de prouver qu'il est de retour sur le bon chemin, après une première saison galère sur le Rocher. Ne l'enterrez pas encore... Ancien international espoirs et prometteur milieu de terrain manceau, Mathieu Coutadeur a (trop ?) vite été classé parmi les talents gâchés depuis son arrivée sur le Rocher à l'été 2009. Et s'il retrouve actuellement des couleurs au sein d'une équipe monégasque dans le rouge (18e en Ligue 1 avec 2 victoires en 12 matches) et devrait être titulaire mercredi soir à Marseille en quart de finale de la Coupe de la Ligue, il n'oublie pas pour autant la galère vécue lors d'un dernier exercice presque traversé comme une ombre. "Ma première saison, je n'ai pas été gâté par les blessures, confirmait en début de saison à Football.fr celui qui a trainé pendant plusieurs mois une vilaine blessure à la cheville droite. J'ai joué avec et cela m'a desservi. J'ai été absent pendant un mois et demi, et quand je suis revenu, je n'étais pas au niveau. A partir de là, je ne méritais pas de jouer. Petit à petit, c'est revenu." A tel point qu'il était de nouveau très attendu à l'aube de cette nouvelle saison, à en croire le vice-président monégasque. "Coutadeur, c'est notre première recrue, avouait ainsi Michel Aubéry dans Monaco Hebdo. Il a eu du mal. Mais il n'y a pas de raison qu'on ne retrouve pas le joueur qu'il était quand il jouait au Mans." Lacombe: "On a retrouvé le Mathieu qu'on connaît" Problème, l'émergence du jeune Nampalys Mendy (18 ans) le relègue, au mieux, sur le banc et le condamne à ronger son frein dès l'entame de cette nouvelle saison. Il ne dispute finalement ses premières minutes en championnat que début octobre, après avoir enfin regoûté au terrain en Coupe de la Ligue face à Lens fin le 22 septembre dernier (1-0). Une compétition qui lui réussit plutôt bien et qui va lui permettre de se remettre dans le sens de la marche un mois plus tard. Remplaçant contre Lorient, il va permettre aux siens, dans son rôle favori de relayeur, de se qualifier au bout du suspense (1-1, 5 t.a.b à 3), après une prestation aboutie de sa part, quelques jours avant d'ouvrir son compteur face à Bordeaux (2-2). De quoi ravir un entraîneur pourtant avare de compliments envers ses protégés. "On a retrouvé le Mathieu qu'on connaît, reconnaissait Guy Lacombe après la victoire face aux Merlus. Je pense qu'il est train de reprendre confiance. Il a pris la mesure du jeu." L'exigeant technicien semble donc aujourd'hui plus enclin à faire confiance à ce joueur au fort caractère, suspendu le week-end dernier à Nancy (0-4), fan inconditionnel d'Iniesta et qui semble s'être finalement acclimaté à la vie si particulière de la Principauté. Un écueil sur lequel bien d'autres avant lui se sont échoués.