Course: ils ont dit...

  • A
  • A
Course: ils ont dit...
Partagez sur :

Voici les déclarations des pilotes à l'issue du Grand Prix du Canada disputé sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

Voici les déclarations des pilotes à l'issue du Grand Prix du Canada disputé sur le circuit Gilles-Villeneuve de Montréal. Jenson BUTTON (McLaren-Mercedes): Vainqueur - 25 points "Ce fut la plus belle victoire de ma carrière, et c'est donc une journée très spéciale pour moi. Je me suis battu du premier au dernier tour pour gagner la course, et j'ai doublé les voitures devant moi sur la piste. Gagner un Grand Prix sur une série de dépassements, c'est encore mieux... C'est une victoire incroyable. Je ne pense pas que ça aurait pu être mieux, surtout après Monaco. J'ai été un peu chanceux quand Sebastian Vettel a fait une erreur dans le dernier tour, mais je pense que nous méritions d'avoir aussi un peu de chance ! En ce qui concerne l'incident avec Lewis Hamilton, je ne pouvais pas voir derrière moi. J'ai roulé du côté gauche, qui est la ligne de course, puis j'ai senti un coup et j'ai craint que la partie était terminée pour nous deux. Lewis sait que je ne l'ai pas fait exprès, et je sais qu'il ne l'a pas fait exprès non plus. Je lui ai parlé avant la reprise de la course, et c'est tout bon. Je tiens rendre hommage à Dave Robson, mon ingénieur de course. Nous n'avons pas gagné ensemble, alors ce résultat est très spécial pour lui comme pour moi. Maintenant, je veux juste profiter de ce moment, ça a été long à venir et il ne pouvait pas être meilleur." Sebastian VETTEL (Red Bull-Renault): Deuxième - 18 points "Bien sûr, je suis déçu. Je pense que c'était une course très difficile du début à la fin, et nous avons mené tout au long de la course, mis à part le dernier. Je pense que j'ai été trop prudent lorsque j'étais en tête après la dernière voiture de sécurité ; je n'ai pas assez creusé l'écart, mais j'ai plutôt essayé de le maintenir avec les voitures derrière. Puis j'ai vu Jenson arriver, je poussais et j'ai pensé que ce serait suffisant jusqu'à la fin, mais visiblement ce n'était pas le cas. C'est ma faute, j'ai bloqué l'arrière et serré à droite. Seulement, à cet endroit, il n'y avait qu'une seule ligne et je me suis retrouvé sur le mouillé. Mais je pense que c'était une bonne journée. Beaucoup de mes adversaires ne terminent pas, il est donc bon d'obtenir ces points. Cela dit, pour le moment, quand vous touchez quasiment la victoire et qu'elle vous échappe, c'est un peu frustrant. Mais je pense que dans l'ensemble, ce fut une bonne course pour nous." Mark WEBBER (Red Bull-Renault): Troisième - 15 points "Quelle course mouvementée ! Ce n'était pas trop dur, jusqu'à ce que la trajectoire devienne sèche, et donc le reste de la piste humide. Il était alors très dur de dépasser certains pilotes, car dans ce cas il n'y avait qu'une seule ligne. Lorsque vous êtes confrontés à des gars comme Michael Schumacher et Nick Heidfeld, la tâche devient encore plus délicate. J'ai décidé de jouer le tout pour le tout et d'aller sur les flaques. J'ai été heureux de voir que tout le monde ne pouvait suivre mon rythme, j'ai donc eu deux tours pour me remettre dans la bagarre pour le podium. Avec Michael, nous voulions tous les deux passer au même endroit. Quand j'ai vu Jenson revenir, il volait littéralement. Ce résultat est bon, il nous gratifie de beaucoup de points et je suis donc très heureux." Michael SCHUMACHER (Mercedes): Quatrième - 12 points "Je termine cette course avec un double sentiment. Je ne sais pas si je dois être heureux ou triste. Ayant été à la deuxième place vers la fin, j'aurais évidemment voulu terminer là et être sur le podium. Mais même si ça n'a pas fonctionné dans la toute fin, nous pouvons être heureux du résultat. Nous avions la bonne stratégie après le drapeau rouge et je suis très heureux pour notre équipe. Je tiens aussi à adresser un grand merci aux spectateurs, qui sont restés si longtemps sur le circuit dans des circonstances difficiles. Ça nous a même remonté le moral. Ça a été impressionnant, et je suis heureux d'avoir pu jouer les premiers rôles." Vitaly PETROV (Lotus-Renault): Cinquième - 10 points "C'était une journée de lutte acharnée. C'était aussi une course difficile pour tous les pilotes, avec de nombreux arrêts et redémarrages. Ça testait nos capacités, mais je suis ravi d'avoir pu conquérir de nouveaux points pour l'équipe. Les conditions de course sont devenues très difficiles après quelques tours et l'arrêt était la bonne décision. Il n'y avait absolument aucune adhérence et la voiture partait en aquaplaning partout. Quand elle est repartie, nous avons fait en sorte de tirer le meilleur de notre position: j'étais quatrième parce que j'avais décidé de ne pas changer de pneus avant le drapeau rouge. A partir de là, j'étais en bonne posture pour me battre pour un bon résultat. Nous sommes de retour après quelques courses difficiles. Un grand merci à toute l'équipe pour son travail ce week-end, et je suis impatient d'aller à Valence." Felipe MASSA (Ferrari): Sixième - 8 points "Je ne peux pas tirer beaucoup de satisfaction de cette sixième place, étant donné le potentiel que nous avions ici. Mes chances de finir sur le podium et de se battre pour la victoire se sont évanouies quand j'ai dû passer Karthikeyan. Il était très lent sur ​​la trajectoire sèche et j'ai essayé de le dépasser sur ​​le mouillé, mais il a accéléré et j'ai perdu le contrôle de la voiture. Grâce à la voiture de sécurité suivante, j'ai pu rattraper le peloton et puis, en fin de compte, passer quelques voitures pour obtenir la sixième place. Je suis en colère, il est inutile de le nier. Nous nous sommes qualifiés dans le top 3 et nous y sommes restés jusqu'au drapeau rouge. Alors ce qui s'est passé s'est passé, et tout était fini. Je suis heureux du comportement de la voiture, tant avec les pneus pluie extrêmes qu'avec les intermédiaires. Rendez-vous à Valence, une piste où nous pouvons être compétitifs, compte tenu de ses caractéristiques qui sont assez similaires à celle de Montréal." Kamui KOBAYASHI (Sauber-Ferrari): Septième - 6 points "Nous avons marqué des points, et à la fin c'est ce qui compte. Nous avons prouvé que nous étions bons sur le mouillé, mais quand la piste est devenue sèche, mon rythme n'était pas assez rapide pour défendre ma position. Je me suis qualifié 13e, alors il n'est pas mauvais pour nous de terminer septième, mais comme j'ai commencé deuxième après le drapeau rouge, le résultat est décevant. J'ai vraiment essayé de ramener la voiture en meilleure position, mais ça n'a pas fonctionné." Jaime ALGUERSUARI (Toro Rosso): Huitième - 4 points "Je suis très heureux, parce que terminer huitième en ayant démarré des stands est un très bon résultat pour nous. Je suis également très heureux d'avoir marqué mes premiers points de la saison, même si je sais qu'il y a encore des choses à améliorer de mon côté, surtout en qualifications. L'équipe a fait un bon travail et nous avons également profité de chaque occasion. Ce résultat va donner à chacun beaucoup de motivation pour continuer à travailler dur. Il nous donne des ailes pour bien préparer ma course à domicile, la deuxième, à Valence!" Rubens BARRICHELLO (Williams-Cosworth): Neuvième - 2 points "En partant de la 16e position, je peux dire que je suis heureux pour l'équipe d'avoir réussi à marquer des points. Malheureusement, ça aurait pu être mieux, car j'étais potentiellement en 6e ou 7e place quand j'ai dû éviter Kobayashi. C'est malheureux, mais c'est malgré tout une bonne chose que de marquer quelques points, encore une fois." Sebastian BUEMI (Toro-Rosso-Ferrari): Dixième - 1 point "Bien sûr, je suis heureux d'avoir marqué un point car c'est toujours important. Cependant, je suis un peu déçu car je pense que j'aurais pu faire mieux. Mais, en regardant le résultat global, y compris la huitième place de Jaime, je suis très heureux pour l'équipe, qui a fait un bon travail. L'arrêt de la course a été la seule décision correcte, parce que les voitures étaient en aquaplaning et la visibilité était très mauvaise. Je suis sûr que l'après-midi a été très spectaculaire pour les spectateurs ! Maintenant, nous devons continuer à travailler dur, afin d'être en forme pour Valence."