Course: ils ont dit...

  • A
  • A
Course: ils ont dit...
Partagez sur :

Voici les réactions des principaux acteurs de ce Grand Prix du Brésil disputé sur la piste d'Interlagos près de Sao Paulo. La course remportée par Sebastian Vettel devant Mark Webber et Fernando Alonso rlance la course au titre mondial.

Voici les réactions des principaux acteurs de ce Grand Prix du Brésil disputé sur la piste d'Interlagos près de Sao Paulo. La course remportée par Sebastian Vettel devant Mark Webber et Fernando Alonso rlance la course au titre mondial. Sebastian VETTEL (Red Bull - Renault): Vainqueur (25 points) "C'est un jour incroyable et ce n'était pas une course facile du tout, croyez-moi. J'ai pris un bon départ, bien qu'en étant du côté sale de la piste. J'ai pu remonter à la hauteur de Nico (Hülkenberg) et plonger à l'intérieur. J'étais idéalement placé à la corde pour le passer. Par la suite, j'ai pu filer devant. Durant la course, j'ai contrôlé mon rythme et surtout ma voiture en économisant notamment mes pneus. C'est vraiment un bel effort de toute l'équipe. On a connu des épisodes difficiles, notamment en Corée. Aujourd'hui, on a apporté la plus belle des réponses. Remporter le titre constructeur à une course de la fin, c'est une incroyable réussite. C'est un résultat extraordinaire. Tout cela était dans nos objectifs et dans notre programme. C'est un jour fantastique." Mark WEBBER (Red Bull - Renault): Deuxième (18 points) "Tout ce qui s'est passé aujourd'hui n'est que la conséquence de samedi. On a dû modifier nos stratégies en fonction des qualifications. Notamment quant à la longueur de nos runs avec les pneus tendres. Aujourd'hui, j'avais un moteur capricieux et j'ai du l'économiser en permanence. Je devais également maîtriser Fernando Alonso qui représentait une vraie menace pour nous. Je suis néanmoins content pour l'équipe. Etre récompensé de ce titre, c'est vraiment super. Je dois vraiment remercier tout le monde et particulièrement M. Mateschitz." Fernando ALONSO (Ferrari): Troisième (15 points) "J'ai perdu beaucoup de terrain dans les premiers tours de course lorsque j'étais derrière Nico Hülkenberg. J'ai vraiment perdu du temps sur les Red Bull. En terme de performances, on n'était pourtant pas loin d'eux. Lorsque la voiture de sécurité est sortie, j'espérais vraiment me rapprocher, mais il y avait beaucoup trop de monoplaces retardataires entre nous pour que cela me soit profitable. Et du coup, au lieu d'être juste derrière, j'étais à 6 ou 7 secondes. Je suis néanmoins satisfait de ma situation au championnat. Je voudrais adresser mes félicitations à l'équipe Red Bull pour le titre constructeur. En revanche, pour le titre pilote, tout reste ouvert. On va voir à Abu-Dhabi ce qui va se passer." Lewis HAMILTON (McLaren-Mercedes): Quatrième (12 points) "J'ai attaqué le plus possible dans cette course mais c'était difficile. En fait, je suis assez satisfait d'avoir terminé à la 4e place. La voiture ne s'est pas comportée comme en essais libres. J'avais même des difficultés à dépasser les retardataires dans la ligne droite. C'est comme si mon F-duct ne fonctionnait pas très bien. Je suis toujours en course pour le titre même si j'ai 24 points de retard. Je n'ai plus rien à perdre à présent. A Abou Dhabi, je vais tout faire pour décrocher la victoire en espérant que les autres pilotes aient des problèmes. Comme à chaque fois, nous n'abandonnerons pas. Nous avons déjà vu par le passé que de nombreuses choses peuvent se passer dans la dernière course de la saison. Il me faut un miracle mais j'y crois !" Jenson BUTTON (McLaren-Mecedes): Cinquième (10 points) "J'ai vraiment aimé cette course, je me suis bien amusé à me battre dans le peloton. L'équipe a pris une bonne décision concernant l'arrêt au stand. Finir juste derrière mon équipier après être parti 11e n'est pas si mal. J'ai fait de bons dépassements, c'est une bonne façon de perdre le championnat. Cette année a été très plaisante pour moi, et il reste une course. Ce fut une bonne saison." Nico ROSBERG (Mercedes GP): Sixième (8 points) "Quand Michael [Schumacher] est passé au stand, j'ai eu une piste claire pour gagner des positions. L'équipe a pris une bonne décision en me faisant rentrer pendant la neutralisation. Malheureusement, Jenson [Button] a fait la même chose et ça a été une sacrée pagaille lorsqu'il a fallu passer les retardataires. Michael - en pneus usés - m'a laissé passer, ce qui était sympa." Michaël SCHUMACHER (Mercedes GP): Septième (6 points) "J'ai gagné deux places au départ, que j'ai perdues en sortant de la piste au plus fort de ma bagarre avec Robert Kubica. Mon pit stop a peut-être été trop précoce car je me suis retrouvé bloqué derrière Adrian. Vers la fin, j'ai laissé passer Nico car il était en pneus neufs et avait une chance d'aller chercher Jenson Button." Robert KUBICA (Renault): Neuvième (2 points) "La course a été difficile. J'ai passé chacun des 71 tours dans le trafic et je n'avais pas un avantage en performance assez significatif sur Hülkenberg pour pouvoir le passer. Je perdais beaucoup de temps dans les virages lents et je ne pouvais pas utiliser notre avantage en ligne droite car je touchais le limiteur et il m'était impossible de porter une attaque. L'autre partie importante de la course est arrivée juste après mon ravitaillement, lorsque Hülkenberg et moi roulions derrière mon coéquipier pendant plusieurs tours. Cela m'a empêché de tirer avantage de mes pneus neufs et m'a coûté une position face à Schumacher."