Course: ils ont dit...

  • A
  • A
Course: ils ont dit...
Partagez sur :

Voici les réactions des principaux acteurs du Grand Prix de Corée disputé sur la piste de Yeongam. Sur la ligne d'arrivée, Fernando Alonso, à bord de la Ferrari devance Lewis Hamilton et Felipe Massa. Suivent Schumacher, Kubica, Liuzzi, Barrichello, Kobayashi, Heidfeld et Hulkenberg.

Voici les réactions des principaux acteurs du Grand Prix de Corée disputé sur la piste de Yeongam. Sur la ligne d'arrivée, Fernando Alonso, à bord de la Ferrari devance Lewis Hamilton et Felipe Massa. Suivent Schumacher, Kubica, Liuzzi, Barrichello, Kobayashi, Heidfeld et Hulkenberg. FERNANDO ALONSO (Ferrari): Vainqueur (25 points) "Les deux voitures sur le podium, c'est un exploit fantastique pour Ferrari. On a été compétitifs tout le week-end. En qualification, hier, on était très forts. On savait que l'on avait la vitesse mais avec les conditions atmosphérique, on n esait jamais. On s'est réveillés avec la pluie et on savait qu'il serait difficile de finir. Rien n'a vraiment changé. Nous savons qu'avec le nouveau système, tout peut arriver en une seule course. Si vous ne marquez pas de points, vous perdez 25 points sur l'un de vos principaux adversaires. C'est malheureux pour Mark (Webber) et Sebastian (Vettel) mais ils sont toujours en course. La constance reste la clé de ce championnat. Nous marchons très bien depuis sept courses mais il ne faut pas oublier les deux prochaines, où il faudra absolument être au moins sur le podium." LEWIS HAMILTON (Mc Laren-Mercedes): Deuxième (18 points) "Au départ, j'ai juste cherché à m'en sortir. J'adore la course, et c'était assez sûr pour courir. 17 tours derrière la voiture de sécurité, ce n'est pas bon pour les spectateurs, et ce n'est pas marrant non plus pour les pilotes. En fait, je pensais que la trajectoire allait rapidement s'assécher. C'était piégeur, surtout à la fin: il faisait presque noir, je ne pouvais presque plus voir et mes pneus étaient usés jusqu'à la corde. Ce fut une grosse surprise de voir les Red Bull se retirer. Fernando [Alonso] a bien piloté mais je suis content de finir 2e et de marquer après deux courses décevantes. Néanmoins, notre voiture n'est toujours pas la plus rapide. Je perdais beaucoup de temps par rapport à Fernando, surtout dans le dernier secteur. Il nous reste deux courses et les gars à l'usine font du super boulot. Le titre n'est vraiment pas hors de portée" MICHAEL SCHUMACHER (Mercedes GP): Quatrième (12 points) "Jesuis content et je dois dire merci au team qui m'a parfaitement aiguillonné. Je suis sûr que les spectateurs se sont régalés pour cette première en Corée. La FIA a très bien fait de démarrer la course derrière la voiture de sécurité car ça aurait été impossible de courir dès le début." ROBERT KUBICA (Renault): Cinquième (10 points) "La 5e place nous permet de marquer pas mal de points et c'est une belle récompense pour tous les efforts fournis ce week-end. La course a été longue et difficile, divisée en deux parties. La première était très délicate pour moi car j'avais de gros problèmes pour chauffer mes pneumatiques. Je n'avais aucune adhérence et je ne pouvais pas attaquer : je me contentais de maintenir la voiture sur la piste. Pendant la deuxième partie de la course, la performance était bonne. Il était important de préserver les pneumatiques intermédiaires et de les laisser dans le meilleur état possible afin d'en tirer parti dans les derniers tours. C'est à ce moment que j'ai gagné beaucoup de positions, ce qui signifie que les choses se sont plutôt bien passées en fin de compte." JENSON BUTTON (McLaren-Mercedes): Douzième (0 point) "Je n'avais pas assez de grip. Je me débattais avec des blocages de roues avant dès que je touchais les freins. A chaque fois que j'arrivais sur un virage, je tirais tout droit car je n'arrivais pas à arrêter la voiture. Et puis, j'ai perdu trois ou quatre places quand Adrian [Sutil] a décidé de me sortir de la piste. Je ne sais pas à quoi il pensait à ce moment là. Mais même sans ça, je n'avais pas la vitesse requise. De mon point de vue, la course aurait du être stoppée plus tôt car il faisait trop noir pour une course de Formule 1. Pour gagner le championnat, je vais devoir maintenant compter sur des défaillances des voitures devant moi." MARK WEBBER (Red Bull): Abandon "C'est complètement ma faute. J'ai mis une roue sur le vibreur à la fin du virage 12, ce qui a fait glisser l'arrière de ma voiture, comme au ralenti. C'est mon erreur. Ce n'était pas mon jour ! En ce qui concerne le titre, les positions ne sont pas importantes. Ce qui l'est, ce sont les points." SEBASTIAN VETTEL (Red Bull): Abandon "On a eu un peu trop d'ennuis cette saison. Tout le monde a des hauts et des bas mais nous n'avons pas été particulièrement gâtés. Il faut garder la tête froide et continuer notre travail. Ce n'est pas un très bon moment à vivre pour nous tous car je pense qu'on avait tout fait parfaitement jusqu'à ce moment." NICO ROSBERG (Mercedes GP): Abandon "Nous vivions un weekend parfait jusqu'à cette collision. Ma Vmax m'a permis de passer Hamilton très tôt. C'était très difficile de savoir où la voiture de Mark [Webber] allait se diriger et j'ai pris la décision de passer à gauche, mais il est parti en tête-à-queue dans ma direction et je n'ai pu l'éviter." VITALY PETROV (Renault): Abandon "Je me suis arrêté tôt pour passer les pneumatiques intermédiaires, dans le 20e tour, et ils étaient bien usés au moment où nous avons repris la course après la deuxième neutralisation par voiture de sécurité. J'attaquais pour conserver ma position lorsque j'ai perdu la voiture dans l'avant dernier virage. J'ai alors percuté le mur de pneumatiques assez fort, mais je suis OK. Cela était ma première expérience de la F1 dans de telles conditions, et je pense que nous laisser boucler plusieurs tours derrière la voiture de sécurité était une bonne décision, qui nous a permis de comprendre l'état du circuit avant de prendre le départ. L'équipe a fait du bon travail en me rappelant pour chausser les intermédiaires et j'occupais la 7e place avant mon accident. Bien sûr, je suis déçu de ne pas marquer de points, mais il était encourageant d'évoluer parmi les dix premiers."