Coupet, doublure et heureux ?

  • A
  • A
Coupet, doublure et heureux ?
Partagez sur :

Alors qu'il dispute a priori sa dernière saison en tant que professionnel, Grégory Coupet est relégué sur le banc du PSG depuis la fin août. Un statut de doublure d'Apoula Edel dont il semble pour l'instant se satisfaire. Mais à 37 ans, l'ancien portier lyonnais, qui sera vraisemblablement titulaire mercredi en Coupe de la Ligue face à Valenciennes, rêve sans doute d'une meilleure sortie.

Alors qu'il dispute a priori sa dernière saison en tant que professionnel, Grégory Coupet est relégué sur le banc du PSG depuis la fin août. Un statut de doublure d'Apoula Edel dont il semble pour l'instant se satisfaire. Mais à 37 ans, l'ancien portier lyonnais, qui sera vraisemblablement titulaire mercredi en Coupe de la Ligue face à Valenciennes, rêve sans doute d'une meilleure sortie. "Au niveau des gardiens, les choses sont claires. Edel est le numéro 1, car il est le meilleur. Il bosse très bien, il l'a encore prouvé avec tous les derniers matches qu'il a faits. Moi je suis passé numéro 2. Donc j'ai la Coupe de la Ligue, et je suis content car ça s'est bien passé ce soir". Tels étaient les mots de Grégory Coupet, le 27 octobre dernier, à l'issue de la victoire après prolongation du PSG face à Lyon (2-1), en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Relégué sur le banc parisien depuis le 29 août dernier et une défaite en championnat à Sochaux (3-1), lors de laquelle il fut directement impliqué sur deux des trois buts pris par son équipe, l'ancien international tricolore a encaissé le choc sans rien dire, reconnaissant la supériorité de son concurrent pour le poste. L'ex-portier de l'OL, réputé pour son professionnalisme, a même mis les bouchées doubles à l'entraînement pour préparer au mieux Apoula Edel, à qui il n'hésite pas à prodiguer quelques précieux conseils. Mais ce rôle de sparring-partner, peut-il vraiment convenir au compétiteur qu'il aest ? Alors que ce qu'il a annoncé être comme son dernier contrat s'achève en juin prochain, Grégory Coupet, qui avait même parlé de "jubilé" après le match face à Lyon, est-il encore réellement un joueur dans sa tête ou commence-t-il déjà à préparer son après-carrière en jouant le rôle de deuxième entraîneur des gardiens ? Kombouaré: "Il a encore beaucoup de choses à nous apporter" Pour ses proches en tout cas, le principal intéressé, qui s'est très peu exprimé dans les médias ces dernières semaines, ne souffre pas de cette situation. "Quand il s'exprime, on lui reproche parfois d'en faire un peu trop, là il ne dit rien et on voudrait qu'il parle. Mais je vous rassure, tout va bien, il a le moral", confiait ainsi sa soeur et conseillère, Anne-Sophie Roche, le 15 octobre dernier dans les colonnes du quotidien L'Equipe. Même son de cloche de la part de Nicolas Dehon, l'actuel entraîneur des gardiens de l'OM, qui occupait ce poste la saison dernière au sein du club de la Capitale: "Par rapport à ce que Greg a vécu, c'est du bonus. Il doit être affecté par sa situation, mais il possède un gros mental. La saison dernière, il n'a jamais arrêté, même la jambe dans le plâtre ! Il a pu payer cette implication. Mais c'est un Monsieur, toujours de bonne humeur. Il est là avant tout le monde et part après les autres. C'est aussi grâce à lui qu'Edel a progressé". Certes satisfait de l'état d'esprit de son gardien d'expérience, Antoine Kombouaré, à qui on peut difficilement donner tort d'avoir fait d'Edel un titulaire, au vu des performances de ce dernier lors des précédents matches, exige cependant encore un peu plus de Greg Coupet, qui, pour lui, doit rester compétitif sur le plan sportif. "Vous l'avez certainement remarqué mais, aujourd'hui, Grégory Coupet est content de voir Edel (réussir, ndlr), il le pousse à donner le meilleur de lui-même. C'est tout à son honneur. Mais, moi, j'aime le voir en compétition avec Edel, qu'il vienne le titiller. Il a encore beaucoup de choses à nous apporter, c'est ce que j'attends de lui", déclarait ainsi l'entraîneur du PSG dans les colonnes du Parisien, datant du 27 octobre. Après avoir retrouvé le terrain face à Lyon avec une certaine réussite, Coupet gardera de nouveau la cage parisienne mercredi à Valenciennes, avec pour ambition de décrocher un billet pour le dernier carré de la Coupe de la Ligue, mais aussi de montrer qu'il est encore au niveau.