Coupe de France : Epinal crée la surprise

  • A
  • A
Coupe de France : Epinal crée la surprise
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDÉO - Le tenant du titre déjà à terre. Marseille, Bordeaux et Montpellier. Le PSG élimine Arras.

C'est la grosse surprise des 32e de finale de la Coupe de France. L'Olympique lyonnais, co-leader de la Ligue 1 et tenant du titre est tombé face à un club de troisième division, Epinal. Jamais le tenant du trophée n'avait quitté l'épreuve aussi tôt depuis 1998, année où Nice s'était fait surprendre en 32e de finale par Toulon. Tous les clubs de Ligue 1 engagés dans l'après-midi ont souffert pour se qualifier face à plus petit qu'eux. Ce fut le cas notamment de Montpellier, de Marseille, de Nice, de Bordeaux et de Saint-Etienne.

"C'est magique, pourvu que ça dure"

Vainqueurs la saison dernière de Quevilly au Stade de France, les Lyonnais ont trébuché cette fois-ci dès leurs premiers pas en Coupe de France, surpris par une équipe spinalienne pourtant 19e de son championnat. Mené 2-0 après à peine 13 minutes de jeu après un doublé de Tristan Boubaya, l'OL a su réagir rapidement pour recoller au score grâce à Bafétimbi Gomis (15e) et Gueïda Fofana (20e). Grâce à un nouveau but de Lisandro, Lyon a repris l'avantage à l'heure de jeu avant de se faire rejoindre, à un quart d'heure de la fin. Mais les Gones se sont écroulés dans la séance de tirs au but.

"C'est la folie et ça va continuer", a prédit, ivre de joie, le gardien d'Epinal Olivier Robin à la fin de la rencontre. "C'est magique, pourvu que ça dure, on va essayer de se qualifier pour les huitièmes et d'entrer dans l'histoire du club", a ajouté le portier vosgien.

Loin des scènes de joie du vestiaire d'Epinal, l'entraîneur de l'OL Rémi Garde a préféré protéger ses joueurs et minimiser la portée de cette déconvenue. "C'est une défaite qui fait mal mais de laquelle on se relèvera. Si on joue toujours comme ça, je ne suis pas inquiet", a-t-il expliqué. "Vu la mauvaise qualité du terrain et de la circulation du ballon, je ne peux pas en vouloir aux joueurs".

Les résultats des 32e de finale :

Epinal (Nat) - Lyon (L1) : 3-3 a.p. (Epinal qualifié 4 tirs au but à 2)
Caen (L2) - Saint-Etienne (L1) : 2-3
 Châteauroux (L2) - Bordeaux (L1) : 2-3
 Marseille (L1) - Guingamp (L2) : 2-1 a.p.
 Lens (L2) - Rennes (L1) : 2-1
 Bourg-Péronnas (Nat) - Montpellier (L1) : 1-2
 Epinal (Nat) - Lyon (L1) : 3-3 a.p.
 Metz (Nat) - Nice (L1) : 2-3 a.p.
CA Bastia (Nat) - SC Bastia (L1) : 2-0
Luçon (CFA) - Brest (L1) : 1-1 a.p. (Brest qualifié 4 tirs au but à 2)
Arras (CFA2) - Paris SG (L1) : 3-4
Pontarlier (CFA2) - Sedan (L2) : 1-2
Dieppe (CFA2) - Nantes (L2) : 2-3
Mende (DHR) - Arles/Avignon (L2) : 2-0
Muret (CFA2) - Fontenay-le-Comte (CFA) : 0-2
Meaux (DH) - Le Portel (DH) : 1-0

Reste à jouer : Istres (L2) - Valenciennes (L1) lundi à 20h45