Coup dur pour Lucho Gonzalez

  • A
  • A
Coup dur pour Lucho Gonzalez
Partagez sur :

La saison de Ligue 1 n'a pas encore commencé que Didier Deschamps doit déjà faire face à un imprévu de taille. L'entraîneur de l'OM pourrait en effet être privé pour six à huit semaines de sa nouvelle recrue argentine, Lucho Gonzalez, qui s'est sans doute fracturé la clavicule mercredi à Valence lors d'un match amical face à Saint-Etienne, remporté par les Phocéens (1-0).

La saison de Ligue 1 n'a pas encore commencé que Didier Deschamps doit déjà faire face à un imprévu de taille. L'entraîneur de l'OM pourrait en effet être privé pour six à huit semaines de sa nouvelle recrue argentine, Lucho Gonzalez, qui s'est sans doute fracturé la clavicule mercredi à Valence lors d'un match amical face à Saint-Etienne, remporté par les Phocéens (1-0).Lucho Gonzalez devra encore patienter avant de faire ses grands débuts en Ligue 1. Recruté par l'OM cet été en provenance de Porto et en échange d'une indemnité de 18 millions d'euros, soit le transfert le plus cher de l'histoire du club phocéen, l'international argentin a été victime d'une fracture de la clavicule gauche mercredi lors d'un match amical face à Saint-Etienne, disputé à Valence et remporté par les Marseillais grâce à un but de Baky Koné (1-0).Cette blessure est intervenue en début de seconde période (54e minute) lors d'un duel avec l'attaquant stéphanois Kévin Mirallas. Le milieu de terrain originaire de Buenos Aires a immédiatement laissé sa place à Edouard Cissé et été conduit à l'hôpital de Valence où il a passé un examen et appris le verdict. Il sera indisponible de "quatre à six semaines" selon le club qui envisage une retour à la compétition de son joueur "dans la première quinzaine de septembre". Hilton, victime d'une béquille à la cuisse droite, et Benoît Cheyrou, qui a reçu un coup à la cheville gauche, sont également sortis en cours de match, mais leurs blessures semblent beaucoup moins graves.L'indisponibilité de Lucho Gonzalez est une très mauvaise nouvelle pour Didier Deschamps qui comptait sur "El Commandante" pour assumer un rôle de patron du milieu de terrain. L'entraîneur marseillais dispose toutefois de solutions de repli."J'ai plusieurs possibilités (pour le remplacer, ndlr). Il y a six milieux de terrain dans l'effectif, trois à dominantes physiques (M'Bia, Cissé, Kaboré, ndlr), trois à dominante technique (Gonzalez, Abriel, Cheyrou, ndlr). Ce n'est pas uniquement pour jouer à 10 contre 10 à l'entraînement qu'ils sont là, mais pour offrir différentes options", a-t-il déclaré à l'AFP.