Coup double pour Terpstra

  • A
  • A
Coup double pour Terpstra
Partagez sur :

Le Néerlandais Niki Terpstra s'est adjugé la victoire à Saint-Etienne devant ses quatre compagnons d'échappée à l'occasion de la troisième étape du Dauphiné Libéré. Ludovic Turpin (AG2R-La Mondiale) et Yuri Trofimov (Bbox Bouygues Telecom) ont échoué respectivement à la 2e et 3e place. Un succès qui offre le maillot de leader au coureur de la formation Milram, le peloton ayant terminé à une minute trente derrière.

Le Néerlandais Niki Terpstra s'est adjugé la victoire à Saint-Etienne devant ses quatre compagnons d'échappée à l'occasion de la troisième étape du Dauphiné Libéré. Ludovic Turpin (AG2R-La Mondiale) et Yuri Trofimov (Bbox Bouygues Telecom) ont échoué respectivement à la 2e et 3e place. Un succès qui offre le maillot de leader au coureur de la formation Milram, le peloton ayant terminé à une minute trente derrière.A la veille du contre-la-montre et avant d'aborder la montagne, l'arrivée de la 3e étape en face du stade Geoffroy-Guichard, à Saint-Etienne, était la dernière occasion pour les sprinters de s'illustrer. De retour sur le terrain de jeu habituel du Critérium du Dauphiné Libéré, empruntant notamment les routes de l'Ain, du Rhône et de la Loire, les coureurs ralliaient ce mardi la cité du Forez, une étape qui souriait finalement aux échappés et à Niki Terpstra, victorieux devant le stade des Verts et du même coup nouveau leader de la course. Après un début de journée placé sous le signe de la nervosité, en raison notamment de la forte pluie qui s'abattait peu après le départ de Tournus, cinq coureurs parvenaient à s'extraire du peloton au kilomètre 34. Parmi eux, deux Français prenaient le bon wagon, Ludovic Turpin et Rémi Pauriol, accompagnés de Yuri Trofimov, Inigo Landaluze et Niki Terpstra. Avec le franchissement de la vallée du Rhône au nord de Lyon, suivi de quatre ascensions répertoriées en 4e catégorie, les fuyards trouvaient là un parfait moyen de semer le peloton. La Quick Step de Tom Boonen, seul grand sprinter présent au départ, sonnaient finalement la charge, mais bien trop tard pour revenir.Terpstra, le plus fort dans le finalDans les cinq derniers kilomètres, Terpstra, alors coureur le mieux placé au général (13e à 41" d'Evans), savait que le maillot de leader lui tendait les bras. A 500 mètres de la ligne d'arrivée, alors que les coureurs passaient à proximité du "Chaudron", Landaluze, avec son maillot orange de la Euskaltel, lançait les hostilités. Mais Terpstra sautait tout de suite dans sa roue pour finalement le doubler. Turpin et Trofimov, deuxième et troisième, ne parvenaient pas à le remonter. Ce mercredi, le classement général devrait encore évoluer puisqu'un contre-la-montre attend les coureurs dans les environs de Valence, avant d'aborder la montagne dès jeudi et notamment l'ascension du Mont Ventoux. Les favoris, restés bien sagement au chaud dans le peloton, pointeront alors le bout de leur nez. Terpstra, lui, l'a déjà fait.