Coup d'arrêt pour Dijon

  • A
  • A
Coup d'arrêt pour Dijon
Partagez sur :

Après trois victoires consécutives qui lui avaient permis de monter sur la deuxième marche du classement, le Dijon FCO a été tenu en échec sur la pelouse de Nantes (1-1). Les Bourguignons restent sur le podium, mais sont sous la menace de Sedan, vainqueur à Vannes (3-0), du Mans et du Havre qui s'affrontent lundi soir. De leur côté, Evian et Ajaccio, victorieux d'Istres (3-2) et Grenoble (1-0) se rapprochent de la montée.

Après trois victoires consécutives qui lui avaient permis de monter sur la deuxième marche du classement, le Dijon FCO a été tenu en échec sur la pelouse de Nantes (1-1). Les Bourguignons restent sur le podium, mais sont sous la menace de Sedan, vainqueur à Vannes (3-0), du Mans et du Havre qui s'affrontent lundi soir. De leur côté, Evian et Ajaccio, victorieux d'Istres (3-2) et Grenoble (1-0) se rapprochent de la montée. Surprenant candidat à la montée au même titre qu'Ajaccio et dans une moindre mesure Evian-Thonon, Dijon a bien cru faire un pas décisif vers l'élite vendredi sur la pelouse de Nantes. S'ils étaient parvenus à ouvrir le score dès la 22e minute grâce à l'inévitable Sebastian Ribas, meilleur buteur de Ligue 2 avec 19 réalisations, les Bourguignons ont craqué en toute fin de match à La Beaujoire. La faute à un coup franc de Serge Gakpé, qui, dans les arrêts de jeu, a redonné un peu le sourire aux supporters des Canaris. Grâce à ce nul (1-1), les hommes de Philippe Anziani gardent leur distance avec la zone rouge, même si avec cinq points d'avance seulement sur le premier relégable Nîmes, battu à Laval (1-0), ils sont encore loin d'être tirés d'affaire. De son côté, Dijon recule à la troisième place et ne compte que deux points d'avance sur Sedan, large vainqueur à Vannes (3-0), plus que jamais relégable, et Le Mans, qui accueille Le Havre, sixième à trois points de Dijon, lundi pour le choc de cette 31e journée. Forcément "déçu par le scénario et la fin de match", Patrice Carteron reconnaissait toutefois au micro d'Europe 1 que "le point du nul était mérité pour les Nantais qui ont fait un meilleur match". L'entraîneur dijonnais fustigeait toutefois "un arbitrage indécent", selon lui. Après un début de saison tonitruant, Tours a de son côté connu une nouvelle désillusion en s'inclinant lourdement lors du derby de la région Centre face à Châteauroux (3-0). Une nouvelle déconvenue cruelle pour les hommes de Daniel Sanchez qui pointent à la 8e place à quatre points de la troisième place et n'ont plus le droit à l'erreur s'ils veulent conserver une chance de monter, tout comme Boulogne-sur-Mer, corrigé à Reims (1-4). Vainqueur à Troyes (2-1), Angers, septième avec le même nombre de points que les Tourangeaux, reprend un peu espoir. Pour la descente en revanche, c'est désormais quasiment fini pour Grenoble et Vannes. En revanche, Metz respire un peu après son match nul spectaculaire face à Clermont (3-3). Mais, à tous les niveaux, rien n'est encore joué au sein de l'antichambre de l'élite.