Cotter: "La France, pas le même animal..."

  • A
  • A
Cotter: "La France, pas le même animal..."
Partagez sur :

Vern Cotter pense que les joueurs du XV de France possèdent les armes pour donner la réplique aux Blacks, dimanche, en finale de la Coupe du monde. Même si l'entraîneur néo-zélandais de Clermont s'attend à ce que son pays natal soit sacré à domicile, il avoue que la tâche des hommes de Graham Henry ne devrait pas être aussi aisée que lors du match de poule (37-17).

Vern Cotter pense que les joueurs du XV de France possèdent les armes pour donner la réplique aux Blacks, dimanche, en finale de la Coupe du monde. Même si l'entraîneur néo-zélandais de Clermont s'attend à ce que son pays natal soit sacré à domicile, il avoue que la tâche des hommes de Graham Henry ne devrait pas être aussi aisée que lors du match de poule (37-17). Vern, France-Nouvelle-Zélande en finale, c'est l'affiche que vous attendiez, non ? Ce n'est pas surprenant, c'est la meilleure équipe d'Europe contre la meilleure de l'hémisphère Sud. Donc c'est un peu logique en ce sens et je pense que ça va être un beau match de rugby, fascinant à regarder. Comment les Français peuvent-ils rebondir après la victoire poussive contre le Pays de Galles ? Ils ne doivent pas écouter les critiques. Ils sont en finale et doivent maintenant jouer, se concentrer sur les 80 minutes qu'ils ont devant eux. Je connais les joueurs français, ce sont des compétiteurs. Ils ont l'habitude des matches de phases finales, que ce soit en H Cup ou en Top 14, donc ils savent aborder ce genre de rencontres. Il faut qu'ils mettent de côté tout ce qui est autour du terrain. Je pense qu'ils vont bien profiter de cette situation. Ils ont des joueurs plus costauds que ceux de l'Australie, surtout devant, donc je pense que les Blacks vont avoir quelques problèmes. "Les Français devront rivaliser dans les zones de combat" La clé de cette rencontre sera-t-elle technique ou mentale ? La clé est dans la tête car il faut maîtriser ce qui peut l'être. Ils ont les armes pour rivaliser avec les Blacks et seront capables de les surprendre. Les Français avaient pris trente points il y a une semaine donc je pense qu'ils ont étudié pas mal de choses à la vidéo pour essayer de les rectifier. Après, il est vrai que les Blacks ont été très impressionnants sur les impacts au cours des vingt premières minutes contre l'Australie. Les Français devront rivaliser dans les zones de combat s'ils veulent espérer gagner ce match. Mais comme je l'ai dit, ils en sont capables. Les Blacks ont-ils peur de la France ? Oui, ils ont peur de la France car c'est une équipe qui "cogne". Avec l'Afrique du Sud, c'est la seule équipe capable de rivaliser sur le plan physique, sur l'engagement. La France arrive souvent à battre les Blacks sur ce genre de match, que ce soit en 1979 à Auckland, en 1999 ou en 2007 car elle est capable de jouer plusieurs formes de jeu. Les Blacks vont préparer ce match avec beaucoup de sérieux en s'appuyant sur le paquet d'avants pour avancer sur le terrain. Je trouve bien que ce soient les deux mêmes équipes qu'en 1987. Les Néo-Zélandais espèrent le même résultat, mais je pense que ça va être un peu plus compliqué. "A chaque fois que les Blacks sont favoris, ils perdent" Quel retour avez-vous de l'ambiance sur place ? L'ambiance sur place est énorme. Mon frère m'a dit qu'il y avait beaucoup de supporters derrière les Bleus. Je pense que l'équipe va se sentir soutenue avec beaucoup de couleurs pendant le match et beaucoup de vie dans les tribunes. C'est sûr que j'aimerais être sur place, participer à ça, mais ici, on est très excité. Il y a pas mal de Néo-Zélandais au club, on partage ça car on chambre. Dans quelles conditions allez-vous voir ce match ? Je vais le regarder avec Franck Azéma pour voir celui qui va avoir le droit de chambrer l'autre et avec quelques amis. On va regarder ça tranquillement à la maison. Pensez-vous toujours que la Nouvelle-Zélande va l'emporter ? Je crois que les Néo-Zélandais sont dans la bonne voie après leur performance contre l'Australie. Mais c'est une équipe qu'ils connaissent bien, qui leur réussit à l'inverse de l'équipe de France. La France, ce n'est pas le même animal. Ils ont les armes pour faire douter les Blacks. Je pense que les Blacks sont favoris mais à chaque fois qu'ils le sont, ils perdent donc il faut qu'on se méfie (rires)!