Corretja au relais de Costa

  • A
  • A
Corretja au relais de Costa
Partagez sur :

Un ancien finaliste de Roland-Garros en cache un autre ! Promu responsable des sélections masculine et féminine, Albert Costa a été remplacé à la tête de l'équipe espagnole de Coupe Davis par Alex Corretja. Finaliste à Paris en 1998 et 2001, celui qui fut deuxième joueur mondial en 1999 aura la lourde charge de succéder à un homme qui, en trois ans, aura remporté deux fois le Saladier d'argent.

Un ancien finaliste de Roland-Garros en cache un autre ! Promu responsable des sélections masculine et féminine, Albert Costa a été remplacé à la tête de l'équipe espagnole de Coupe Davis par Alex Corretja. Finaliste à Paris en 1998 et 2001, celui qui fut deuxième joueur mondial en 1999 aura la lourde charge de succéder à un homme qui, en trois ans, aura remporté deux fois le Saladier d'argent. Et l'heureux élu s'appelle... Alex Corretja ! Deux semaines après l'annonce du départ d'Albert Costa de son poste de capitaine de l'équipe de Coupe Davis, la Fédération espagnole a donc trouvé son successeur. Ce ne sera pas Carlos Moya, un temps pressenti mais qui a décliné l'offre, mais comme ce dernier ou Albert Costa, promu à une fonction de coordinateur des sélections espagnoles, le nouveau capitaine ibère rappellera quelques souvenirs au public de la porte d'Auteuil, puisqu'il atteignit à deux reprises la finale des Internationaux de France. Mais contrairement à Costa, vainqueur en 2002 face à Juan Carlos Ferrero, Corretja n'a jamais soulevé la Coupe des Mousquetaires, s'inclinant en 1998 face à Carlos Moya et en 2002 contre Gustavo Kuerten. Joueur à la prise de raquette très particulière, qui lui permettait de «fouetter»la balle en coup droit, Alex Corretja atteignit la deuxième place mondiale en février 1999, il remporta 17 titres sur le circuit ATP et une Coupe Davis en 2000 face à l'Australie dans sa ville natale, Barcelone. C'est d'ailleurs dans la cité catalane qu'il sera officiellement intronisé mercredi dans ses nouvelles fonctions, un contrat de deux ans l'attendant. Agé de 37 ans, Corretja, qui, après sa carrière de joueur, est devenu entraîneur, notamment d'Andy Murray, aura pour lourde charge de faire aussi bien que son prédécesseur qui, en trois ans à la tête de l'équipe espagnole, a remporté le Saladier d'argent à deux reprises. Et la mission sera d'autant plus compliquée que les deux fers de lance du tennis ibère, qui ont contribué au succès sur l'Argentine en décembre dernier, à savoir Rafael Nadal et David Ferrer, ont annoncé dans la foulée de ce nouveau triomphe qu'ils ne disputeraient pas la Coupe Davis en 2012, de façon à alléger leur calendrier en cette année olympique. C'est donc Albert Costa, qui aura en charge l'équipe olympique, qui continuera à profiter de leur talent, à charge pour Alex Corretja de bâtir une «équipe-bis» compétitive. Mais l'homme était un combattant sur le court, il le sera sans doute tout autant sur sa chaise de capitaine lui, qui sur le site de la Fédération espagnole, a fait part de sa "fierté", mais aussi du "privilège d'être nommé capitaine de la meilleure équipe du monde".