Cornet: "Un dimanche pourri"

  • A
  • A
Cornet: "Un dimanche pourri"
Partagez sur :

A ses yeux, pas de circonstances atténuantes. Lucide quant à son niveau de jeu sur le double décisif face à la Russie, dimanche, Alizé Cornet ne se trouve aucune excuse, pas même celle de la fatigue. Sans doute prise par l'enjeu, de son propre aveu, la Niçoise n'a pu hausser le ton comme elle avait su le faire la veille pour signer sa toute première victoire en Fed Cup. "Une leçon pour la prochaine fois", selon elle.

A ses yeux, pas de circonstances atténuantes. Lucide quant à son niveau de jeu sur le double décisif face à la Russie, dimanche, Alizé Cornet ne se trouve aucune excuse, pas même celle de la fatigue. Sans doute prise par l'enjeu, de son propre aveu, la Niçoise n'a pu hausser le ton comme elle avait su le faire la veille pour signer sa toute première victoire en Fed Cup. "Une leçon pour la prochaine fois", selon elle. Alizé, vous meniez 4-1 dans le double décisif. Que se passe-t-il alors pour que le match tourne comme ça ? C'est vrai qu'on a plutôt fait une bonne entame de match toutes les deux. A partir de 4-1, pour une raison inconnue ou peut-être parce que je voyais qu'on avait largement les moyens de gagner, j'ai commencé à me tendre et j'ai baissé mon niveau de jeu significativement. J'ai moins bien servi, j'ai moins bien volleyé. A partir de ce moment-là, quand on leur laisse la chance de revenir, elles sont assez fortes pour s'engouffrer dans les failles. Et moi aujourd'hui, je leur en ai laissé plein. C'est dur à accepter. J'ai eu un magnifique samedi, mais un dimanche très pourri. C'est tout ce qui fait la Fed Cup. Ce n'est jamais fini, et même quand on a l'impression d'avoir le match au bout des doigts, ça peut nous échapper. J'espère que cela me servira de leçon pour la prochaine fois. Tout de suite, là maintenant, je suis très déçue de la défaite et très déçue aussi de mon niveau de jeu sur ce double. Que vous a-t-il manqué justement sur le double ? Tout. Je n'ai pas du tout été au niveau de Julie. J'étais vraiment très en dessous. J'ai plutôt bien commencé le match. Puis à partir de 4-1, je me suis tendue, je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être que j'ai été rattrapée par l'enjeu. Je sentais qu'on pouvait gagner, qu'en jouant bien, on pouvait vraiment les avoir. Cela m'a fait tomber dans une sorte de tension dont je n'ai pas pu me libérer jusqu'à la fin. J'ai vraiment fait un match très moyen, voire carrément mauvais. C'est très décevant sur un match aussi important. Vous semblez très lucide... Je le savais déjà sur le court en jouant. Au deuxième set, quand j'ai vu que les Russes jouaient de mieux en mieux, je savais que j'avais raté le coche au premier set, que c'était vraiment là qu'elles étaient prenables. Il aurait juste suffi que je joue un peu mieux, sans jouer de façon exceptionnelle. Avec le niveau de Julie, si j'avais juste tenu mes engagements et mes retours, on aurait pu gagner ce premier set. Je suis lucide sur ma mauvaise prestation, mais je suis aussi lucide sur ma bonne prestation d'hier. Comme quoi les choses peuvent tourner très vite, sans qu'on sache vraiment pourquoi.