Coppel, leader aux dents longues

  • A
  • A
Coppel, leader aux dents longues
Partagez sur :

A 24 ans, Jérôme Coppel fait partie des grands espoirs du cyclisme tricolore. Neuvième de Paris-Nice en 2010, le coureur de la formation Saur-Sojasun a déjà terminé quatrième du Tour d'Andalousie et deuxième du Tour de Murcie cette saison, derrière un certain Alberto Contador. A l'aise sur les courses à étapes, le Haut-savoyard espère confirmer ce week-end lors du Critérium International.

A 24 ans, Jérôme Coppel fait partie des grands espoirs du cyclisme tricolore. Neuvième de Paris-Nice en 2010, le coureur de la formation Saur-Sojasun a déjà terminé quatrième du Tour d'Andalousie et deuxième du Tour de Murcie cette saison, derrière un certain Alberto Contador. A l'aise sur les courses à étapes, le Haut-savoyard espère confirmer ce week-end lors du Critérium International. Et si Jérôme Coppel était le grand champion que le cyclisme français attend depuis si longtemps. S'il est encore beaucoup trop tôt pour le dire, le coureur de 24 ans impressionne. Après deux premières saisons en tant que professionnel à la Française des Jeux au cours desquelles il a appris les ficelles du métier, le natif d'Annemasse a rejoint en 2010 Saur-Sojasun. Une équipe peut-être plus modeste mais qui lui permet d'exploiter à fond son potentiel en se positionnant en tant que leader. Déjà brillant la saison dernière sur Paris-Nice, qu'il a terminé à la 9e place, le jeune coureur est en train de confirmer tout son talent cette saison. Quatrième du Tour d'Andalousie en février, derrière Markel Irizar Aranburu, Jurgen Van den Broek et Levi Leipheimer, le protégé de Stéphane Heulot a terminé en mars deuxième du Tour de Murcie derrière un certain Alberto Contador et devant un coureur du calibre de Denis Menchov (3e). De quoi situer son potentiel. Son équipe n'ayant pas été invitée sur Paris-Nice, Jérôme Coppel compte sur le Critérium International pour poursuivre sur sa lancée et se faire un peu plus connaître du public français. "Je sors de deux bonnes courses à étape en Espagne, où j'ai obtenu de bons résultats. La confiance est là, mais il va falloir être prêt, a-t-il ainsi confié dans une interview publiée sur le site de son équipe. Je serai plutôt outsider. Les grands favoris vont être ceux qui sortent de Paris-Nice et qui sont logiquement en meilleure forme. Mais je pense que j'ai la possibilité de tirer mon épingle du jeu, c'est une course qui convient bien, j'espère pouvoir les titiller". "J'ai énormément appris" Pour la deuxième année consécutive, le Critérium International se disputera en Corse. L'Ile de Beauté accueillera d'ailleurs l'épreuve jusqu'en 2013. Et comme l'an dernier, une étape vallonnée de 198 kilomètres avec l'arrivée au col de l'Ospedale sera au programme de samedi, suivie dimanche par une courte étape de plat de 75 km autour de Porto-Vecchio le matin, puis un contre-la-montre de 7,8 km l'après-midi dans les rues de la ville. Si la concurrence promet d'être rude, avec notamment Andy Schleck (Leopard Trek), Alexandre Vinokourov (Astana), Samuel Sanchez (Euskaltel), Andreas Klöden (Radioshack), Jean-Christophe Péraud (AG2R), Pierrick Fédrigo (FDJ), tenant du titre, ou encore Jens Voigt (Leopard-Trek), déjà lauréat de l'épreuve à cinq reprises (1999, 2004, 2007, 2008, 2009) et qui espère devenir l'homme le plus titré sur cette course, Coppel aura un coup à jouer et pourra se jauger vis-à-vis de certains adversaires qu'il recroisera vraisemblablement cet été sur les routes du Tour de France. Car, contrairement à l'an dernier, Saur-Sojasun a cette fois bien été invité sur la Grande Boucle. De quoi réjouir son leader: "L'année dernière, je n'ai pas fait le Tour et pourtant j'ai effectué ma meilleure saison. J'ai fait des grosses courses. Je n'ai pas de fait de grand Tour, mais j'ai été leader à 24 ans, chose que je n'aurais jamais eue dans une équipe Pro Tour. J'ai énormément appris. Cette expérience de leader je l'ai acquise et j'ai gagné du temps. Si j'avais dû attendre d'avoir 26 ou 27 ans pour apprendre à l'être, est-ce que cela n'aurait pas été également une perte de temps ? Cette année, je vais pouvoir me présenter dans un grand Tour en tant que leader et je sais à quoi m'attendre". En attendant, c'est sur les routes de Corse à l'occasion du Critérium International que Jérôme Coppel espère briller.