Contrôle antidopage surprise au Barça

  • A
  • A
Contrôle antidopage surprise au Barça
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Dix joueurs du club, dont Messi, ont été soumis à un contrôle antidopage de l'UEFA.

"Quelle coïncidence !", s'est étonné Gérard Piqué sur Twitter. Quelle coïncidence en effet. Quatre jours après les rumeurs de dopage qui ont circulé autour du club catalan, dix joueurs du Barça ont été soumis à un contrôle antidopage "surprise", jeudi.

"Au moment de l'entraînement, des médecins de l'UEFA sont arrivés au centre sportif pour faire un contrôle antidopage surprise", explique le Barça dans un communique, précisant que "c'est la deuxième fois, cette saison, que des joueurs du FC Barcelone se soumettent à ces contrôles routiniers et réguliers". Les dix joueurs visés étaient Lionel Messi, Xavi, David Villa, Jeffren, José Manuel Pinto, Andres Iniesta, Victor Valdés, Javier Mascherano, Ibrahim Afellay et Gerard Piqué.

Le Real allume la mèche

Lundi, la radio Cadena Cope avait expliqué que le Real Madrid allait "demander à la Fédération espagnole qu'il y ait des contrôles antidopage sérieux", s'étonnant notamment que des "médecins à la réputation douteuse travaillent pour le FC Barcelone". Ce n'est pas la première fois que le club se retrouve ainsi pointé du doigt en matière de dopage. En décembre 2006, Le Monde avait établi un lien entre le club catalan (mais aussi le Real, le FC Valence et le Bétis Séville) et le Dr Eufemiano Fuentes, au centre de l'affaire de dopage sanguin, dite "affaire Puerto", qui avait éclaboussé le monde du cyclisme en 2006.

Le club catalan avait porté plainte et le quotidien français avait été condamné en janvier 2008 à verser 300.000 euros d'amende. Le Dr Fuentes a fait son retour dans l'actualité en fin d'année dernière. Il figurait parmi les quatorze personnes interpellées dans le cadre de l'affaire Galgo, qui a touché le sport espagnol dans son ensemble (athlètes, préparateurs, médecins, etc.).

Le jour même de l'opération d'Abidal

Le Barça n'avait pas tardé à réagir aux accusations diffusées par la Cadena Cope, exprimant son "indignation totale face à ces allusions sans fondement liant le club avec les pratiques de dopage". Jeudi, c'est le gardien du double champion d'Espagne en titre, Victor Valdes, qui est monté au créneau. "Aucun doute n'est permis à propos de cette équipe", a-t-il expliqué à la presse. "Cette équipe reflète des valeurs qui vont bien au-delà du football. Nous n'avons rien à cacher. Si nous devons passer vingt contrôles de plus, nous le ferons."

Ce contrôle intervient également le jour même de l'opération au foie d'Eric Abidal. Interrogé mardi sur les liens établis par certains entre le dopage et la maladie du défenseur français, Xavi s'était refusé à tout commentaire, estimant simplement que c'était "sinistre". Sinistre, la période que traverse actuellement le Barça l'est assurément.