Contador : "on m'a fait du mal"

  • A
  • A
Contador : "on m'a fait du mal"
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - L'Espagnol, qui garde des stigmates de sa suspension, est tourné vers la saison 2011.

Alberto Contador a soif de revanche. L'Espagnol, suspendu pendant quatre mois et demi après un contrôle positif au clenbutérol, n'a toujours pas digéré, non pas le morceau de viande qui l'aurait intoxiqué, mais les critiques qui se sont abattues sur lui durant cette période, assurément la plus difficile de sa carrière. "Le pire est passé, mais on m'a fait beaucoup de mal, avec beaucoup de mensonges, de diffamations, d'inventions", explique le Madrilène dans une interview publiée mercredi par le quotidien espagnol ABC.

"J’ai envie de lutter"

Malgré son (quadruple) contrôle positif au clenbutérol (quelques picogrammes) sur le dernier Tour de France, le triple vainqueur de l'épreuve (2007, 2009 et 2010) a été blanchi par sa fédération à la mi-février. Il se dit désormais prêt à aller au combat. "Maintenant j'ai envie de lutter et si j'ai obtenu de ne pas être sanctionné (par la Fédération espagnole, ndlr), j'ai encore plus de raisons pour lutter pour qu'ils ne le fassent pas non plus dans les instances supérieures." Après la décision de la RFEC, l'agence mondiale antidopage a la possibilité de déposer un recours devant le tribunal arbitral du sport.

"Je suis concentré sur le cyclisme"

Contador, qui a repris la compétition le 16 février dernier sur le Tour d'Algarve, qu'il a achevé à la quatrième place, se dit désormais tout entier tourné sur les courses à venir. "Je vais bien (...) je suis concentré sur mon métier, le cyclisme, le calendrier, la préparation", souligne le nouveau coureur Saxo Bank, visiblement avide de revanche. Et une chose est sûre : il ne sera pas bon à prendre sur les routes du Tour, cet été. Si toutefois il peut y participer...