Contador, l'ascension vers la gloire

  • A
  • A
Contador, l'ascension vers la gloire
Partagez sur :

Alberto Contador a bien l'intention d'écraser le Giro 2011 et l'a encore prouvé ce mardi en remportant la 16e étape, un contre-la-montre individuel en côte de 12 kilomètres. L'Espagnol de la Saxo Bank-Sungard a bouclé le parcours en 28'55, soit 34 secondes de mieux que Vincenzo Nibali (Liquigas). Michele Scarponi est repoussé à près de cinq minutes au général. John Gadret conserve sa quatrième place.

Alberto Contador a bien l'intention d'écraser le Giro 2011 et l'a encore prouvé ce mardi en remportant la 16e étape, un contre-la-montre individuel en côte de 12 kilomètres. L'Espagnol de la Saxo Bank-Sungard a bouclé le parcours en 28'55, soit 34 secondes de mieux que Vincenzo Nibali (Liquigas). Michele Scarponi est repoussé à près de cinq minutes au général. John Gadret conserve sa quatrième place. Alberto Contador a porté l'estocade. Maillot rose depuis une dizaine de jours et sa victoire au sommet de l'Etna, l'Espagnol a décroché un deuxième succès sur l'édition 2011 du Tour d'Italie. Dans le contre-la-montre individuel en côte, un exercice taillé pour lui et qu'il affectionne particulièrement, le leader de la Saxo Bank-Sungard a conforté sa première place au classement général en grappillant un peu plus de trente secondes sur ses plus proches poursuivants. Michele Scarponi, désormais repoussé à près de cinq minutes, et Vincenzo Nibali (+5'45") ont quasiment hypothéqué toutes leurs chances de rallier Milan avec le maillot rose sur les épaules. Les cinq dernières étapes comportent encore des pièges que Contador devra déjouer avec vigilance, comme la montée vers Sestrière et le dernier contre-la-montre dans la cité lombarde. Sa facilité à imprimer sa marque sur le course ne devrait pas le dévier de son objectif de remporter le Giro pour la deuxième fois de sa carrière après son premier succès en 2008. L'an dernier, Ivan Basso avait construit sa victoire dans le même exercice du contre-la-montre en côte, à Plan de Corones. Contador, lui, a achevé ses concurrents à Nevegal. Sur un parcours sélectif, notamment la deuxième partie (7,3 kilomètres à 8,2% de moyenne avec un passage à 14%), l'Espagnol a fourni un effort régulier pour avaler la pente et terminer le chrono avec 34 secondes de marge sur Nibali et 38 sur Scarponi. La lutte pour la deuxième place entre les deux Italiens, seulement séparés de 47 secondes, devient dès lors l'enjeu principal des derniers jours de course. Déjà troisième en 2010, Nibali aimerait sans doute faire mieux cette année, tandis que Scarponi vise tout simplement le premier podium de sa carrière sur un Grand Tour (il l'avait manqué l'an dernier pour treize secondes...). Derrière ce mano a mano, John Gadret est bien parti pour rallier Milan dans la peau du quatrième homme. Pour le grimpeur de la formation AG2R, 16e de l'étape à 1'27" de Contador, ce serait sa meilleure performance dans une épreuve de cette importance, lui qui a terminé premier Français sur le Giro et le Tour de France la saison dernière.