Contador à l'affût

  • A
  • A
Contador à l'affût
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Alberto Contador s'est classé 4e du prologue de Paris-Nice.

CYCLISME - Alberto Contador s'est classé 4e du prologue de Paris-Nice. Dans sa quête d'un troisième Tour de France, Alberto Contador a fait de Paris-Nice un passage obligé. L'Espagnol a déjà remporté la "Course au soleil" en 2007, avant de connaître une belle désillusion l'an dernier. L'édition 2010 représente donc pour lui l'occasion de se rattraper de son erreur de jeunesse qui l'avait privé de la victoire sur la Promenade des Anglais. Ce dimanche, le Madrilène a pris la quatrième place du prologue couru dans les environs de Montfort-l'Amaury, un rang qui lui permet d'avoir un oeil sur ses principaux rivaux puisque Levi Leipheimer a signé le même temps que lui, tandis que Luis Leon Sanchez, le vainqueur sortant, a concédé six secondes au leader de la formation Astana. "Le prologue est un bon test pour moi. Je vais donner le maximum et faire de mon mieux. La victoire se jouera à deux ou trois secondes parce qu'il y a beaucoup de bons coureurs." Contador avait vu juste puisque Lars Boom a devancé Jens Voigt de trois petites secondes sur la ligne d'arrivée. Le coureur néerlandais, spécialiste du cyclocross (champion du monde de la discipline en 2008), est passé en tête au seul point intermédiaire, la côte de Boursouffle, une montée de 600 mètres à 6 % de moyenne, avant de rallier l'arrivée en trombe. Voigt, dont la terrible chute lors du dernier Tour de France semble désormais un lointain souvenir, a fait parler ses qualités de rouleur pour signer le deuxième chrono de la journée. Valverde et Chavanel déjà loin Deuxième du contre-la-montre du Tour d'Algarve il y a deux semaines, sa course de rentrée qu'il a d'ailleurs remportée, Contador utilisait ce dimanche un vélo différent. Un outil de travail sur lequel il s'entraîne depuis plusieurs semaines. "Il est plus évolué, il pénètre mieux dans l'air, il est plus léger et plus rigide", a décrit le vainqueur de la Grande Boucle, champion d'Espagne de l'effort solitaire l'an dernier. Pour ce premier galop d'essai avec sa nouvelle monture, le Madrilène n'a pas creusé des écarts conséquents, mais il a de quoi se contenter avec Levi Leipheimer dans la même seconde. L'Américain, passé chez RadioShack à l'intersaison, devrait être l'un des principaux dangers à surveiller. Déception en revanche pour Alejandro Valverde et Sylvain Chavanel. Le coureur de la Caisse d'Epargne, 31e du chrono, est repoussé à 23 secondes de Contador, tandis que le Français, troisième de Paris-Nice l'an dernier, n'a pris que la 50e place à 35 secondes du vainqueur du jour. Le premier Tricolore, Laurent Mangel (Saur-Sojasun), a signé le 13e temps (+17"), juste devant Rémi Pauriol (+19"). Lundi, le peloton entamera sa descente vers le Sud de la France avec une étape de plaine de 201 kilomètres entre Saint-Arnoult-en-Yvelines et Contres. Un profil qui conviendra parfaitement aux sprinteurs.