Conclure sur une bonne note

  • A
  • A
Conclure sur une bonne note
@ Maxppp
Partagez sur :

XV DE FRANCE - Les Bleus clôturent leur tournée d'été face à l'Argentine, samedi.

XV de France - Les Bleus clôturent leur tournée d'été face à l'Argentine, samedi.Enfin le bout du tunnel. Les rugbymen du XV de France sont sur le point de terminer leur harassante saison, samedi, à Buenos Aires, contre l'Argentine. Auteur du Grand Chelem cette saison, les Bleus auront à coeur de mettre un terme positif à une tournée d'été bien mal entamée par la fessée reçue en entrée par l'Afrique du Sud (17-42). "Les joueurs ont pris une claque. S'ils n'ont pas de réaction, c'est qu'ils n'ont pas d'orgueil, a confié Ntamack aux médias argentins. De toute manière, la tournée est déjà ruinée. Même deux victoires finales, qui constituent désormais l'objectif minimum, ne seraient pas un bilan acceptable".Pour les joueurs, le message est semble-t-il passé. "On a mis un peu de temps, quand même, à digérer cette défaite. Il a fallu faire le bilan de tout ça, que les entraîneurs nous mettent aussi face à nos défaillances", explique ainsi Thierry Dusautoir, tandis que Marc Lièvremont a lui évoqué des joueurs "qui n'avaient plus faim". " C'est un fait qu'on a bien mangé mais on n'a pas volé la nourriture. Peut-être qu'on a été rassasié, effectivement. Ce qui me gène, ce n'est pas d'avoir perdu en Afrique du Sud, c'est la manière dont ça s'est passé. On n'a pas défendu nos chances, on était ailleurs", explique de son côté son capitaine.Cependant un duel face à l'Argentine ne peut être négligé, et les Bleus donneront tout pour la victoire. "Les Argentins parlent tous le français, ils jouent chez nous. A chaque fois, ce sont des matchs qui ont une saveur particulière. Ils restent sur deux défaites contre les Ecossais et nous nous attendons à un match très rude. Je pense qu'ils vont se remobiliser contre nous", explique ainsi Nicolas Mas, dans les colonnes du Midi-Olympique. Un point de vue partagé par Julien Bonnaire : " La bête est blessée mais il m'étonnerait qu'ils en restent là. On sait comment ils sont et, qui plus est, contre la France. Ils passent rarement à côté contre nous".