Comme des grands

  • A
  • A
Comme des grands
Partagez sur :

Face à une sélection slovaque d'un autre niveau présumé que les Lettonie, Kazakhstan et Roumanie précédemment affrontés, l'équipe de France Espoirs n'a pas manqué de s'affirmer en tête de sa poule de qualifications à l'Euro 2013, lundi soir à Angers. Grâce à Mangala et Varane, les Bleuets se sont imposés 2-0, prenant ainsi six longueurs d'avance sur leurs premiers poursuivants et adversaires du soir. Voilà les barrages quasiment assurés !

Face à une sélection slovaque d'un autre niveau présumé que les Lettonie, Kazakhstan et Roumanie précédemment affrontés, l'équipe de France Espoirs n'a pas manqué de s'affirmer en tête de sa poule de qualifications à l'Euro 2013, lundi soir à Angers. Grâce à Mangala et Varane, les Bleuets se sont imposés 2-0, prenant ainsi six longueurs d'avance sur leurs premiers poursuivants et adversaires du soir. Voilà les barrages quasiment assurés ! "Si on gagne contre la Slovaquie, on n'aura pas seulement fait un grand pas vers la qualification, on aura surtout prouvé aux autres nations que la génération 1990-1991 française peut réaliser quelque chose de grand." Guilavogui ne croyait pas si bien dire cette semaine avant d'en découdre avec l'adversaire le plus coriace des Bleuets dans la course à l'Euro 2013. Après avoir aisément disposé de la Lettonie (0-3), du Kazakhstan (2-0) et de la Roumanie, deux fois (0-2 puis 3-0), l'équipe de France Espoirs s'est jouée de la Slovaquie à Angers (2-0). Comme une grande... Bien sûr il y a eu ces quelques minutes de flottement en début de match - un retard à l'allumage déjà observé jeudi contre la Roumanie - mais une fois lancés, les joueurs d'Erick Mombaerts ont aisément pris la mesure de leurs hôtes. Sunu, Lacazette ou Sanogo un peu plus tard dans la rencontre, les attaquants tricolores ont eu beau pécher devant le but de l'impeccable Bajza, Mangala et Varane, les deux défenseurs centraux alignés pour l'occasion, ont offert à cette sélection pleine de promesses le succès qu'elle méritait. Pour ce faire, Bulot, le milieu offensif du SM Caen, a dû distiller deux corners de premier choix, deux offrandes parfaitement coupées par les joueurs du FC Porto (33e) et du Real Madrid (64e). Dans la foulée du deuxième but français, Guilavogui le Stéphanois s'est même permis de louper un penalty sifflé pour une faute peu évidente de Bajza sur Sanogo (69e). Qu'importe, avec cinq victoires en autant de sorties dans ces éliminatoires de l'Euro 2013, un bilan offensif de 12 réalisations pour le moins flatteur et une invulnérabilité défensive confirmée ce lundi soir, les Bleuets semblent déjà promis aux barrages menant à Israël, pays organisateur du prochain Championnat d'Europe Espoirs. Le message de Guilavogui et ses coéquipiers est sans doute passé...