Comme à la maison

  • A
  • A
Comme à la maison
Partagez sur :

Théâtre du Tournoi de pré-qualification olympique (23 au 27 novembre), la salle Pierre Dumortier du complexe Léo-Lagrange de Tourcoing permet cette semaine à l'équipe de France de peaufiner ses ultimes réglages avant le début des hostilités face à la Grèce. "On avance tranquillement pendant ce stage mais les garçons ont envie de jouer", relaye Philippe Blain sur le site officiel de la Fédération française de volley-ball.

Théâtre du Tournoi de pré-qualification olympique (23 au 27 novembre), la salle Pierre Dumortier du complexe Léo-Lagrange de Tourcoing permet cette semaine à l'équipe de France de peaufiner ses ultimes réglages avant le début des hostilités face à la Grèce. "On avance tranquillement pendant ce stage mais les garçons ont envie de jouer", relaye Philippe Blain sur le site officiel de la Fédération française de volley-ball. La première phase de préparation à l'Insep achevée, les Bleus ont pris leurs quartiers à Tourcoing, lundi dernier, en vue du Tournoi de pré-qualification olympique qui se tiendra du 23 au 27 novembre, dans la cité du Broutteux. Habituée à évoluer sur le parquet de la salle Pierre Dumortier, en stage ou en compétition (Tournoi de France), la sélection de Philippe Blain n'a pas mis longtemps à prendre ses aises et à retrouver ses repères dans le Nord-Pas-de-Calais. "C'est bien que la fédération ait souhaité organiser cette compétition sur « Le Plus Grand Terrain de Jeux ». Jouer à domicile va nous permettre de gagner du temps et nous éviter de la fatigue", confessait dernièrement Philippe Blain, satisfait d'évoluer en terrain connu. "Nous allons organiser une grande fête du volley-ball, et ce sera un succès populaire", enchaînait Gilles Pellan, co-président de la FFVB. Reste que pour que les festivités atteignent leur paroxysme, l'équipe de France serait inspirée d'assurer le show sur le terrain et d'offrir aux spectateurs ce pourquoi ils comptent venir: un sésame pour le tournoi de qualification olympique européen disputé en mai 2012 à Sofia, en Bulgarie. "On est en France, on sera poussé par le public de Tourcoing. J'espère qu'il y aura beaucoup de spectateurs. C'est sympa de jouer devant son public, c'est quand même mieux. Quand on arrive dans une salle pleine et que le public crie 'allez les Bleus'... Dans les moments durs, on se regarde et on se dit que le public est là et qu'il faut pousser", nous confiait il y a peu Samuele Tuia. Ciel bleu pour Romain Vadeleux ? Si la "mission qualification" ne s'annonce guère aisée, tant les prétendants européens à un billet olympique se bousculent au portillon, elle reste tout à fait abordable pour des Bleus revigorés par un honorable Championnat d'Europe, et qui semblent avoir retenu les leçons de leurs erreurs passées - en témoigne cette victoire, aussi anecdotique soit-elle, face à la Belgique (3-2), jeudi, en match de préparation. "Au Championnat d'Europe, nous avions été surclassés par une équipe de Belgique qui a bien joué face à nous. Les garçons s'étaient énervés et c'est un bon exemple pour ce qu'on souhaite travailler: la patience dans les moments difficiles lorsque l'adversaire joue bien", confessait Philippe Blain avant la double confrontation amicale face au voisin belge. Outre le fait de permettre aux Bleus d'effectuer leurs ultimes réglages avant le jour J, le second test face à Depestele et consorts, vendredi, donne l'occasion au sélectionneur tricolore de réintégrer Romain Vadeleux dans son six majeur. Mis au repos par le staff tricolore en raison de pépins physiques, le central français a récemment rejoint ses compatriotes à Tourcoing et tâchera de démontrer qu'il a retrouvé l'étendue de ses capacités physiques. "On le testera vendredi. Il a continué à travailler physiquement. S'il n'a plus de douleurs, il pourra reprendre avec nous. On a commencé avec lui et on espère le récupérer", lance le sélectionneur tricolore sur le site officiel de la Fédération française de volley-ball avant de relayer l'envie grandissante de ses poulains d'en découdre: "On avance tranquillement pendant ce stage mais les garçons ont envie de jouer !"