Coincé entre le Trèfle et la Rose

  • A
  • A
Coincé entre le Trèfle et la Rose
Partagez sur :

A un peu moins de deux mois du quart de finale de H Cup, qui les opposera à Anoeta, le Stade Toulousain et le Biarritz Olympique, opposés ce samedi, à Ernest-Wallon, dans le choc de la 19e journée du Top 14, sont privés d'une répétition générale digne de ce nom. La faute à un doublon qui ne dit pas son nom et ampute cette affiche de la présence de onze internationaux !

A un peu moins de deux mois du quart de finale de H Cup, qui les opposera à Anoeta, le Stade Toulousain et le Biarritz Olympique, opposés ce samedi, à Ernest-Wallon, dans le choc de la 19e journée du Top 14, sont privés d'une répétition générale digne de ce nom. La faute à un doublon qui ne dit pas son nom et ampute cette affiche de la présence de onze internationaux ! Qui a dit que Martin Johnson était d'une intransigeance implacable avec les clubs français ? Dans sa grande magnanimité suite à la démonstration offerte par le XV de la Rose face à l'Italie, le sélectionneur anglais a consenti à libérer pas moins de dix-huit internationaux de son squad d'élite afin de les laisser à la disposition de leur club pour ce week-end de pause dans le Tournoi des Six Nations. Tous seront autorisés à jouer en championnat d'Angleterre et dans le cas de Jonny Wilkinson en Top 14 ce week-end (*). "Wilko" en action samedi, à Armandie, avec Toulon: de quoi attiser un peu plus l'incompréhension, pour ne pas dire plus, exprimée dès le début de semaine par le staff d'un Stade Toulousain qui, une semaine après être sorti par un trou de souris du piège rochelais (22-19) sans ses internationaux, retenus pour préparer le déplacement du XV de France à Dublin, doit encore recevoir Biarritz ce samedi, à Ernest-Wallon, sans ses six Bleus sélectionnés. Comme l'ensemble des joueurs du groupe France, reconduits après la victoire en Irlande et libérés cette semaine, les Poitrenaud, Clerc, Médard, Jauzion, Dusautoir, Servat ont rejoint Marcoussis jeudi soir et ne participeront donc pas aux matches du Top 14 du week-end. Ainsi en a voulu la convention qui lie la Fédération française (FFR) à la Ligue nationale (LNR), faisant de ce week-end de la 19e journée du Top 14 un doublon qui ne dit pas son nom. Clerc et Jauzion auraient pu jouer... Là où l'Angleterre ne voit pas d'inconvénient à libérer et à donner du temps de jeu avec son club à un Wilkinson, entré en jeu à la 55e minute face aux Italiens, même à la veille d'une finale avant l'heure face aux Français, Marc Lièvremont garde tout son monde. Aux six Toulousains, qui à l'heure du coup d'envoi samedi, sur les coups de 16h25, feront défaut à Novès et son staff, s'ajoutent les cinq Biarrots également retenus sous les drapeaux (Traille, Yachvili, Harinordoquy, Marconnet, Thion), dont le BO sera aussi amputé, comme ce fut le cas le week-end dernier lors du revers du club basque à Paris (31-18). Si préserver les organismes des titulaires de l'Aviva Stadium tombent sous le sens, on s'interroge en effet sur l'opportunité gâchée, au-delà du risque de blessure, de donner du rythme aux remplaçants, comme l'appelait de ses voeux Novès: "Je pense que des joueurs comme Vincent Clerc (29mn jouées à Dublin, ndlr) et Yannick Jauzion (8mn) auraient pu jouer avec nous samedi prochain, car ils ont eu peu de temps de jeu avec l'équipe de France, regrette le manageur toulousain sur le site du club. Nous avions déjà soulevé ce problème et on nous avait déjà répondu que cela ne serait pas possible. On nous avait même dit que le 23e joueur avec l'équipe de France (Luc Ducalcon) ne pourrait pas prendre part à la rencontre avec son club. Il nous semblait plus intéressant pour servir l'équipe de France de permettre à ces joueurs de garder le rythme." Et Novès, de guerre lasse, de se faire une raison: "Mais tout cela, on le sait car cela existe depuis plusieurs saisons. Il faut faire avec..." Et tant pis pour la répétition générale du quart de finale de H Cup à venir à Anoeta entre les deux clubs le 9 avril prochain... "D'une part, c'est une équipe que nous connaissons très bien. Ensuite, aucune des deux équipes ne sera au complet, alors je pense que l'évaluation qui se fera sera complètement tronquée. On a simplement un match de championnat à jouer avec une obligation de résultat. C'est seulement ce qui nous motive et qui fera que nous allons essayer de préparer cette rencontre dans les meilleures conditions possibles. (...) Même si ils sont diminués quasiment autant que nous, ça reste une bonne équipe. Malgré les nombreuses absences de part et d'autre, cela va être un match équilibré. Dans ces deux équipes, c'est vrai, il va manquer les internationaux qui participent au Tournoi, mais il y aura des bons joueurs sur le terrain." Qu'on se le dise... (*) Les Parisiens James Haskell et Tom Palmer n'ont en revanche pas été libérés du stage de la sélection anglaise et ne seront donc pas du déplacement du Stade Français à Brive vendredi.