Cobo-Froome, duel au sommet

  • A
  • A
Cobo-Froome, duel au sommet
Partagez sur :

Juan José Cobo et Christopher Froome se sont livré un duel haletant mercredi dans la terrible montée de Pena Cabarga, où était jugée l'arrivée de la 17e étape de la Vuelta. Si le Britannique a réussi à arracher la victoire d'étape, l'Espagnol est parvenu à conserver treize secondes d'avance sur son dauphin au classement général.

Juan José Cobo et Christopher Froome se sont livré un duel haletant mercredi dans la terrible montée de Pena Cabarga, où était jugée l'arrivée de la 17e étape de la Vuelta. Si le Britannique a réussi à arracher la victoire d'étape, l'Espagnol est parvenu à conserver treize secondes d'avance sur son dauphin au classement général. Quel final ! La montée vers Pena Cabarga, juge de paix de la 17e étape de la Vuelta mercredi, a tenu toutes ses promesses. Si cette ascension courte mais difficile (6 km à 9% de moyenne environ), avec une dernière rampe terrible (19% !), n'a pas entraîné de bouleversements au classement général, le leader de l'épreuve Juan José Cobo, qui courrait à domicile en Cantabrie, a dû puiser dans ses réserves pour résister à l'attaque de son dauphin Christopher Froome. Le coureur de la Geox a su profiter du bon travail de son coéquipier Denis Menchov dans les premiers kilomètres de la montée pour aborder les dernières rampes dans une position idéale. Le rythme soutenu du Russe est d'ailleurs fatal à Joaquin Rodriguez, vainqueur l'an dernier sur ces mêmes pentes, mais insuffisamment remis de sa chute de la veille. Neuvième au classement général, Jürgen Van den Broeck est le premier leader à lancer les hostilités. Mais le Belge est rapidement contré par Cobo. Froome est le seul capable de suivre la roue du régional de l'étape, contrairement au leader désigné de l'équipe Sky et troisième du général Bradley Wiggins. Treize secondes d'écart Le Britannique de 26 ans né au Kenya parvient même à lâcher l'Espagnol, mais ce dernier, porté par les encouragements de la foule entièrement acquise à sa cause, réussit le tour de force de revenir dans la roue et même de repasser devant son rival. Alors que le succès semble désormais tendre les bras au maillot rouge, Froome réussit à repasser devant à la corde dans le dernier virage pour s'adjuger la victoire d'étape et décrocher de précieuses secondes de bonifications à l'issue d'un mano a mano qui restera dans les annales de la Vuelta. Toujours leader, Cobo ne conserve toutefois que treize secondes d'avance au général sur son dauphin à qui il reste quatre jours pour faire encore la différence. Malgré un relief peu escarpé lors de ces quatre derniers jours, Christopher Froome, qui n'a encore jamais remporté de victoire significative en professionnel, peut encore rêver de remporter le Tour d'Espagne.