Cobo dans l'expectative

  • A
  • A
Cobo dans l'expectative
Partagez sur :

Vainqueur surprise du dernier Tour d'Espagne, Juan José Cobo ne sait pas encore quel maillot il portera la saison prochaine. Alors que ce dernier venait de prolonger son contrat avec la formation espagnole, le sponsor a annoncé quelques jours plus tard son retrait du peloton. Libre de s'engager avec une nouvelle équipe, le "Bison" ne désespère toutefois pas de poursuivre l'aventure avec le manager Mauro Gianetti.

Vainqueur surprise du dernier Tour d'Espagne, Juan José Cobo ne sait pas encore quel maillot il portera la saison prochaine. Alors que ce dernier venait de prolonger son contrat avec la formation espagnole, le sponsor a annoncé quelques jours plus tard son retrait du peloton. Libre de s'engager avec une nouvelle équipe, le "Bison" ne désespère toutefois pas de poursuivre l'aventure avec le manager Mauro Gianetti. C'est sûrement avec beaucoup d'impatience que Juan José Cobo s'apprêtait à débuter la saison 2012. Après avoir su profiter de la défaillance des principaux favoris pour remporter la Vuelta en septembre dernier devant Christopher Froome et Bradley Wiggins, celui que l'on surnomme le "Bison" avait déjà annoncé ses intentions pour l'année suivante: "Mon objectif est de courir le Tour. Ensuite, si je n'ai pas laissé trop d'énergie, je participerai à la Vuelta, parce que ça doit être excitant de démarrer une course avec le dossard n°1", avait ainsi expliqué ce dernier il y a trois semaines sur le site Cyclingnews, au moment de l'annonce de sa prolongation de contrat d'une saison supplémentaire avec l'équipe Geox, dont il est devenu le principal leader depuis la retraite de Carlos Sastre et la saison décevante de Denis Menchov. Mais son enthousiasme a été rapidement douché. Car, quelques jours plus tard, le fabricant de chaussures a annoncé la fin de sa collaboration avec l'équipe professionnelle de Mauro Gianetti après une saison seulement dans le peloton. "L'entreprise considère que sa présence dans ce sport ne fait plus partie de sa stratégie", pouvait-on lire dans le communiqué. En attente de trouver un nouveau sponsor, le manager italien et son équipe ont laissé la porte ouverte à leurs têtes d'affiches. Cobo attend 20 jours "Je leur ai dit qu'ils pouvaient trouver une solution au lieu d'attendre. Si nous avançons dans nos recherches, nous leur ferons savoir immédiatement, a ainsi confié à la radio Cadena Cope, le directeur sportif Josean Fernandez Matxin à propos de Cobo et David De La Fuente. Si un coureur comme Denis Menchov s'est déjà rapproché de Katusha, Cobo est toujours dans l'expectative. Beaucoup d'équipes, y compris World Tour, pourraient en effet avoir du mal à se payer le dernier vainqueur de la Vuelta. Saxo Bank-Sungard et Astana auraient ainsi tenté une approche avant de faire machine arrière. Malgré l'urgence de la situation, le natif de Torrelavega ne perd pas espoir de poursuivre l'aventure avec la formation de Mauro Gianetti. "Vu la situation, des options sont encore possibles, je vais attendre un peu. Il est encore temps pour les dirigeants de trouver un sponsor et de permettre à l'équipe de conserver son statut professionnel. Ils disposent d'un délai de vingt jours avant que se termine l'équipe", a ainsi confié Cobo dans un entretien accordé à la radio Cadena Ser et au journal El Diario Montañes. Dans un laps de temps aussi court, il sera toutefois difficile pour Mauro Gianetti, même s'il parvient à trouver un nouvel investisseur, de permettre à son équipe de conserver le statut professionnel.