Clijsters veut bien finir

  • A
  • A
Clijsters veut bien finir
Partagez sur :

2012 sera, normalement, la dernière année de Kim Clijsters sur le circuit. Et pour sa tournée d'adieux, la Belge, aujourd'hui 13e mondiale, entend plus encore privilégier les grands rendez-vous. Levées du Grand Chelem et Jeux olympiques seront ainsi les grands objectifs de la Flamande qui pourrait même mettre un terme à sa carrière après Londres.

2012 sera, normalement, la dernière année de Kim Clijsters sur le circuit. Et pour sa tournée d'adieux, la Belge, aujourd'hui 13e mondiale, entend plus encore privilégier les grands rendez-vous. Levées du Grand Chelem et Jeux olympiques seront ainsi les grands objectifs de la Flamande qui pourrait même mettre un terme à sa carrière après Londres. On n'a pas beaucoup vu Kim Clijsters en 2011, il se pourrait qu'elle soit tout aussi discrète en 2012. Pour sa dernière année sur le circuit, la Belge, sortie il y a deux ans et demi d'une première retraite prise en 2007, va privilégier les gros tournois, à l'image de ce qu'elle fait depuis son retour aux affaires. L'ancienne n°1 mondiale n'a disputé que huit tournois cette saison, une saison il est vrai écourtée par une blessure aux abdominaux qui lui a valu de tirer le rideau avant même l'US Open. Pour éviter de voir sa carrière se terminer en eau de boudin, Clijsters a décidé d'alléger plus encore son programme. "J'écouterai désormais mieux mon corps, confiait-elle sur son site internet en fin de semaine dernière juste avant de battre Caroline Wozniacki (6-2, 7-6) lors d'une exhibition à Anvers qui marquait son grand retour. Le tournoi indoor de Paris était de trop la saison passée après un Australian Open très éprouvant physiquement comme mentalement. Mais attention, je n'ai aucun regret. Si je fais une promesse, je la tiens toujours. De plus, c'est grâce à ma finale à Paris que je suis redevenue n°1 mondiale. Ce n'était donc pas pour rien.""Pourquoi pas rêver d'un double titre olympique ?" Lauréate en janvier à Melbourne de son quatrième Majeur, le troisième depuis sa "deuxième" carrière, Clijsters a ensuite décliné, jusqu'à devoir abandonner face à Jie Zheng à Toronto lors de sa dernière sortie de l'année début août. "Le début de mon année a été très bon mais j'ai ensuite pris des décisions que je ne prendrai plus", promet l'intéressée. Quant à ses objectifs futurs, la Belge refuse de tirer des plans sur la comète. "Je regarde tournoi par tournoi. Je veux avant tout améliorer mon jeu et j'ai d'ailleurs beaucoup travaillé mon service, dont je n'étais pas très satisfaite la saison dernière. Et il y a d'autres détails dans mon jeu que je veux améliorer." Pas encore certaine de pouvoir représenter la Belgique en Fed Cup - "Si je vais aussi loin dans le tournoi (Open d'Australie) que l'année passée, ce sera difficile. Mais si je suis éliminée rapidement, la Fed Cup pourrait constituer un beau défi" -, Clijsters a en revanche déjà coché les JO 2012 à l'encre rouge dans son programme. "Je rêve de m'en aller avec le titre olympique, révélait-elle déjà en juin dernier dans les colonnes de Nieuwsblad. Je vais peut-être également disputer le double. Donc pourquoi pas rêver d'un double titre olympique ?" Avec la possibilité de ranger ses raquettes dans la foulée de Londres. "Je n'arrêterai pas avant..." Et juste après ?