Cleveland stoppe les Suns

  • A
  • A
Cleveland stoppe les Suns
Partagez sur :

Invaincus après dix rencontres à domicile, les Phoenix Suns sont finalement tombés sur plus fort qu'eux, lundi face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James (109-91).

Invaincus après dix rencontres à domicile, les Phoenix Suns sont finalement tombés sur plus fort qu'eux, lundi face aux Cleveland Cavaliers de LeBron James (109-91).Le match de la nuit: Suns-Cavaliers 91-109L'Arizona, terre fertile pour les Cavaliers. Déjà tombeurs des Suns la saison dernière, les Cavs ont remis ça lundi. Chose qu'aucune équipe n'avait encore réussie cette saison, ni même depuis le 12 mars dernier, soit une série de 19 matches à domicile sans défaite pour Phoenix. Diable, comment Cleveland réussit-il à s'imposer là où les autres franchises de la Ligue se cassent régulièrement les dents ? Avec un grand Shaquille O'Neal toujours aussi influent dans la raquette et un LeBron James des grands soirs à plus de 50 points ? Même pas...Pour son retour dans l'Arizona où il ne sera finalement resté qu'une saison et demie, Big Shaq, couvé et muselé par Amare Stoudemire, s'est en effet fait tout petit, se contentant de trois minuscules points (à 1 sur 2) et cinq rebonds en 19 minutes de jeu. LeBron James n'a lui pas explosé ses standards, inscrivant 29 points, soit sa moyenne depuis le début de la saison. Mais la star de l'Ohio a finalement bien plus pesé sur le jeu que sa feuille de statistiques ne le laisse penser. Le n°23 des Cavs a en effet pris le jeu à son compte pour imprimer le tempo offensivement. "Quand il joue comme ça, nous sommes difficiles à battre", a reconnu Mike Brown, le coach de Cleveland. D'autant que l'intéressé s'est trouvé un allier de poids dans le dernier quart-temps, entamé avec un débours de six points pour les Cavs. Auteur de 24 points, Mo Williams a fait la paire avec LeBron James pour infliger un 15-0 fatal aux joueurs de l'Arizona qui ne sont donc plus invaincus dans leur salle et continuent de glisser régulièrement dans la hiérarchie à l'Ouest. Tombés à Dallas, les Cavaliers sont eux remontés en selle.Les FrançaisTrois Tricolores à l'affiche ce lundi, et fortunes diverses pour ces trois représentants français.Honneur à Tony Parker tout d'abord puisque le meneur de San Antonio a été le seul Bleu à allier performance individuelle et résultat collectif. Résultat très collectif d'ailleurs puisque, fort d'un premier quart à sens unique, Gregg Popovich a fait tourner face aux Clippers. Aussi, les Texans l'ont facilement emporté 103-87 et sept joueurs texans ont émargé à plus de dix points. Et parmi eux, Parker, parfois en délicatesse avec son tir lors des dernières sorties des Spurs, a été le plus productif avec 19 points à 7 sur 11 aux tirs en 27 minutes.Soirée somme toute réussie également pour Mickael Pietrus. Certes, le Guadeloupéen n'a pas flambé, mais Orlando est venu à bout de Utah 104-99. Et si l'ancien Palois a dû se contenter de 8 points à 3 sur 4 aux tirs et 3 rebonds en 21 minutes, il a été bien plus présent en défense, notamment face à Ronnie Brewer, réduit à un piètre 2 sur 9 aux tirs pour 5 points.Enfin, soupe à la grimace, et même un peu plus, pour Joakim Noah. L'intérieur des Bulls n'a pourtant pas démérité face aux Kings puisqu'il a signé un nouveau double-double avec 10 points à 5 sur 9 aux tirs et 10 rebonds en 39 minutes. Hélas, il en aurait fallu un peu plus pour empêcher Chicago de couler, Sacramento l'emportant en effet 98-102 en Illinois après avoir pourtant accusé jusqu'à 35 points de retard dans le troisième quart. (voir plus bas