Cleveland a enfin gagné !

  • A
  • A
Cleveland a enfin gagné !
Partagez sur :

Ils l'ont fait ! Après une série noire historique de 26 défaites consécutives, les Cavaliers ont en effet retrouvé le chemin de la victoire. Il leur a certes fallu une prolongation, mais Cleveland a eu le dernier mot face aux Clippers 126-119. Pour le reste, les Spurs se sont faits surprendre à Philadelphie et Miami a pris la tête dans la Conférence Est.

Ils l'ont fait ! Après une série noire historique de 26 défaites consécutives, les Cavaliers ont en effet retrouvé le chemin de la victoire. Il leur a certes fallu une prolongation, mais Cleveland a eu le dernier mot face aux Clippers 126-119. Pour le reste, les Spurs se sont faits surprendre à Philadelphie et Miami a pris la tête dans la Conférence Est. Le match de la nuit Enfin. Après une série historique de 26 défaites consécutives, la plus longue de l'histoire du sport américain, les Cavaliers ont donc gagné un match. Ils ont certes eu besoin d'une prolongation, mais les Cavs sont venus à bout des Clippers 126-119, remportant ainsi leur première victoire de 2011. Un succès acquis sur les épaules d'Antawn Jamison, meilleur marqueur du match avec 35 points, JJ Hickson suivant avec 27 points et 14 rebonds et Mo Williams ajoutant 17 points et 14 passes pour son retour. Chez les Clippers, Blake Griffin a eu beau compiler 32 points et 13 rebonds, l'autre franchise de L.A. en a été quitte pour une défaite évidemment infamante... Les Cavs n'avaient évidemment que faire de l'identité de leurs victimes. "C'est une sensation géniale, s'enthousiasmait Jamison à l'issue de la rencontre, c'est bon pour le moral de l'équipe, bon pour la ville et ses fans. On tient enfin cette victoire et je peux vous assurer qu'on le mérite. Car on a travaillé très dur pour l'avoir et on n'a jamais lâché." Et Jamison pouvait d'autant plus jubiler que l'ancien Wizard a été le premier artisan ce cette victoire. Non seulement pour ses 35 points, record de la saison égalé, mais surtout pour ce tir primé décisif à 20 secondes de la fin de la prolongation. Autre héros de la soirée, Hickson a lui contré l'éventuel layup de la victoire de Baron Davis à la fin du temps réglementaire, les Californiens ne manquant pas de pointer du doigt une nouvelle décision arbitrale douteuse... "Je ne peux pas dire ce que je pense de tout ça, sinon je vais être mis à l'amende. Mais c'était incroyable. Tout au long du match, ça a été incroyable. C'est le pire arbitrage à la maison que j'ai jamais vu." fulminait ainsi Griffin après coup. Ce qui ne gâchera pas néanmoins le plaisir des Cavaliers... Les Français de la nuit Soirée sans pour les Bleus d'Amérique. A tel point que même leur leader historique est passé au travers ce vendredi. En déplacement chez les Sixers, les Spurs ont en effet concédé une rare défaite - la neuvième de la saison, et Tony Parker n'a rien fait pour permettre aux Texans d'éviter ce revers. En panne d'adresse, le meneur français a en effet rendu un piètre 3 sur 10 aux tirs, terminant avec 9 points, 4 passes et 3 rebonds. Une prestation à l'image de celle des Spurs, battus 77-71 après n'avoir inscrit que 25 points après la pause. Défaite également pour ses anciens compères de l'Insep. Dans l'affiche de la nuit entre les Knicks et les Lakers, se sont en effet les champions en titre qui l'ont emporté, s'imposant 96-113 après avoir fait la différence dans le second acte. Une nouvelle défaite pour les New Yorkais que Ronny Turiaf a suivi du banc puisque le Martiniquais n'est toujours pas remis de sa blessure à la cheville. A Charlotte, Boris Diaw a, lui, joué et même signé une prestation honorable avec 12 points à 5 sur 13 aux tirs, 6 rebonds et 4 passes, mais les Bobcats ont concédé une défaite coupable face aux Nets, Charlotte s'inclinant en effet 89-94 et voyant Indiana vainqueur face à Minnesota, s'échapper dans la course aux playoffs. A noter que côté New Jersey, Johan Petro n'a fait que passer avec 6 minutes de jeu pour 1 rebond, 2 tirs manqués et 3 fautes... Autres vainqueurs, ce vendredi, Mickael Pietrus et Nicolas Batum ont tenu un rôle plus important dans les succès de Phoenix et de Portland. Pietrus n'a certes pas affolé les compteurs mais le Guadeloupéen a répondu présent en défense. Au final, il a eu droit à 22 minutes de jeu pour 7 points à 2 sur 7 aux tirs, 1 rebond et 1 passe et les Suns ont signé une belle victoire en Utah en disposant des Jazz 83-95 après avoir fait la différence dans le dernier quart. Même topo chez les Blazers, vainqueurs à Toronto 96-102 avec un Nicolas Batum qui s'est contenté de 7 points à 3 sur 7 aux tirs, 7 rebonds et 4 passes en 40 minutes. Dans le camp d'en face, Alexis Ajinça n'a pas décollé du banc... Les chiffres de la nuit 1. Les Celtics battus la veille dans leur choc face aux Lakers, le Heat a bien profité de son déplacement à Detroit. Les Floridiens l'ont en effet emporté 92-106, y signant un huitième succès consécutif. Surtout grâce à cette nouvelle victoire, Miami a pris la tête de la Conférence Est, avec un succès d'avance sur Boston. Et une fois encore, le Heat peut bien remercier son Big Three, Dwyane Wade terminant meilleur marqueur du match avec 24 points, Chris Bosh signant un double-double avec 17 points et 10 rebonds et LeBron James flirtant, lui, avec le triple-double en compilant 16 points, 10 passes et 8 rebonds. 33. Le Madison lui va si bien. Si les Lakers l'ont emporté 96-113 à New York, ils le doivent en effet en grande partie à l'inévitable Kobe Bryant, auteur de 33 points au final après en avoir inscrit 19 dès le premier quart. Les Californiens ont ainsi fait le trou avant la pause, les Californiens virant aux vestiaires avec 14 points de longueur d'avance, et Bryant n'a pas eu besoin d'insister dans la deuxième partie de la rencontre. Dans le sillage de leur leader, Pau Gasol a inscrit 20 points et Lamar Odom 14. 37. LaMarcus Aldridge tient décidément la grande forme. Oublié par les entraîneurs pour le prochain All-Star Game, l'intérieur des Blazers enchaînent les performances de haut-vol depuis l'annonce des deux sélections. S'il n'a pas à nouveau battu son record en carrière, Aldridge n'en a pas moins compilé 37 points et 10 rebonds dans le succès de ses Blazers ramenés de Toronto 96-102. 39. Et un qui fait 39 ! Auteur de 22 points et 15 rebonds face aux Pacers, Kevin Love a en effet décroché un 39e double-double consécutif, la plus longue série en NBA depuis Moses Malone, qui en avait aligné 44 en 1982-83. Il en aurait pourtant fallu plus pour que les Wolves concèdent une nouvelle défaite, Indiana venant renverser Minnesota dans le dernier quart pour l'emporter 116-105 avec notamment les 19 points de Dahntay Jones inscrits dans le quatrième acte.