Clermont, un champion au tapis

  • A
  • A
Clermont, un champion au tapis
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Clermont chute à Perpignan (21-13) dans un remake de la finale du championnat.

TOP 14 - Clermont chute à Perpignan (21-13) dans un remake de la finale du championnat. Clermont est tombé. Cela n'a rien d'une surprise. Même pour les Champions de France, s'incliner à Aimé-Giral, citadelle invaincue la saison dernière, où l'Usap n'a connu qu'un seul et unique revers lors des trois dernières saisons, n'a rien d'infamant. L'équipe de Vern Cotter, qui s'était volontairement privé de ses internationaux, laissés au repos, n'était ce vendredi, pour ce périlleux match d'ouverture, ni prêt, ni armé pour signer ce qu'il aurait bien fallu considérer comme un exploit majuscule. "On savait que ce serait compliqué, ne pouvait que constater Thibault Privat, très attendu au pied du Castillet, devant les caméras de Canal+. Nous avons eu beaucoup de déchet, on a passé pas mal de temps dans notre camp ; c'était un match comme on l'attendait, âpre. C'est bien, ça nous met dans le bain." Face à Nicolas Mas et son paquet d'avants, déjà en plein boom, les Auvergnats ont, il est vrai, beaucoup souffert. Cette Usap, qui restait sur un revers (29-30) sur ses terres en match de préparation, avait à coeur de marquer son territoire par cette 25e victoire consécutive à domicile, mais aurait pu regretter son manque de réalisme en première période. Le résultat final est avant tout logique et la soirée serait parfaite pour Jacques Brunel si Perpignan, en ce vendredi 13, n'avait perdu un quatrième demi d'ouverture. David Mélé, qui avait suppléé au pied levé et avec avantage Manny Edmonds, victime d'une déchirure au mollet la veille du match. Un énième coup dur au poste qui cette fois devrait contraindre au recrutement... Mélé pas verni Deux mois et demi ont passé depuis que Clermont a soulevé son premier Brennus quand M. Garces siffle le coup d'envoi de ce remake de la dernière finale du championnat entre Catalans et Clermontois. Ce choc en ouverture promet de chaudes retrouvailles d'autant que les contentieux entre certains joueurs des deux équipes – Privat avait marché sur le visage de Mélé – auraient, dit-on, survécu à cette intersaison. On n'a pas joué dix minutes que déjà les esprits s'échauffent... Entre temps, Jérôme Porical, malgré un échec initial, a lancé ses troupes sur la meilleure des orbites d'une première pénalité concédée par le jeune Clermontois, Julien Bardy (3-0, 4e). L'Usap impose son rythme sur ce début de rencontre et retreint les Champions de France à la portion congrue. Clermont est sous l'éteignoir, privé de ballons quand les Auvergnats n'égarent pas leurs trop rares munitions. En face, on peut bien jouer la première journée, les Sang et or sont déjà capables à cette période de la saison d'imposer des séquences terribles, à plus de deux minutes ! Une rareté dans le Top 14. En l'absence de Morgan Parra, laissé au repos, comme tous les internationaux de l'ASM (Rougerie, Malzieu...), Brock James, qui retrouve ses prérogatives de buteur, est loin de se rassurer avec ces deux premiers échecs (15e, 27e). Quand son homologue, Mélé, répond présent de manière magistrale avec ce drop aux 35 mètres (6-0, 30e). Porical est moins en veine, qui trouve le poteau. Dans la continuité de l'action, les ailiers clermontois se réveillent. Le jeune Wesley Fofana s'offre un numéro personnel de toute beauté pour traverser le terrain, tout en résistant aux charges diverses des défenseurs. Le jeu rebondit et James, d'une longue sautée, alerte Napolioni Nalaga, qui n'a aucun mal à déposer un Rimas Alvarez-Kairelis grillé pour inscrire le premier essai. Clermont, même sous pression, frappe fort et juste avant la pause (6-7, 34e). Un avantage trop vite gâchée par deux pénalités "cadeaux" qui permettent à l'Usap de croiser en tête à mi-parcours (12-7). "On n'est pas payé...", n'en lâche pas moins Mélé au micro de Canal+ sur le chemin des vestiaires. Dans ce match de petite facture, la seconde période vire au duel de buteurs entre Porical et James. Un sauvetage décisif de Nalaga dès la reprise (43e) devant le jeune arrière et buteur catalan, bien décidé à briller sous les yeux du sélectionneur Marc Lièvremont, et le néo-international tricolore enquille un nouveau coup de pied gagnant (15-7, 47e), qui écarte l'ASM du bonus défensif. Pour un ouvreur de fortune, Mélé, bien épaulé par un Kevin Boulogne, déjà parfait pour mener ses "gros", fait des merveilles avec ce nouveau drop (18-10, 59e). Aimé-Giral tremble dans la foulée quand son n°10 par intérim se tord à terre de douleur et ne se relève pas, touché à un genou dans un choc avec Cudmore. De longues minutes d'inquiétude avant que le verdict ne tombe, fatal: Mélé doit quitter ses partenaires, porté hors du terrain, et c'est Maxime Mermoz qui s'y colle (60e). Dans cette fin de match rendue un peu plus serrée par la nouvelle pénalité de James (18-13, 61e), l'Usap n'avait pas besoin de ce handicap supplémentaire. Pire, les sang et or finissent le match à quatorze suite au carton rouge de Guillaume Vilaceca, coupable d'une vengeance à rebours sur ce piétinement à l'endroit de... Privat (71e). Mais Clermont ne reviendra pas, victime de l'échec longue distance d'Anthony Floch (72e), puis du carton jaune, sur faute technique, de son capitaine Elvis Vermeulen (78e). L'ultime pénalité de Porical scelle le match: l'Usap tient sa revanche.