Clermont tient la route

  • A
  • A
Clermont tient la route
Partagez sur :

Après trois victoires lors des trois premières journées de Top 14, Clermont - malgré une équipe considérablement rajeunie - a poursuivi son sans-faute samedi en s'imposant sur la pelouse du Racing (22-11), grâce à un essai de King et à la botte de James. Un succès de prestige pour les Auvergnats, plus que jamais leaders au classement au terme de cette 4e journée.

Après trois victoires lors des trois premières journées de Top 14, Clermont - malgré une équipe considérablement rajeunie - a poursuivi son sans-faute samedi en s'imposant sur la pelouse du Racing (22-11), grâce à un essai de King et à la botte de James. Un succès de prestige pour les Auvergnats, plus que jamais leaders au classement au terme de cette 4e journée. Leader du Top 14 après trois journées et trois victoires contre Lyon (22-13), à Toulon (17-0) et devant Bordeaux-Bègles (34-6), Clermont avait fort à faire samedi en clôture de la 4e journée. L'ASM se déplaçait en effet sur la pelouse du Racing-Métro 92, qui a bien failli créer l'exploit la semaine dernière à Toulouse (défaite 36-41), après deux succès convaincants face à Montpellier (30-22) et Perpignan (47-23). Dans ce choc entre deux demi-finalistes de la saison dernière, les Auvergnats ont su faire preuve de plus de réalisme pour l'emporter (22-11). Un succès qui permet aux hommes de Vern Cotter de conforter leur première place au classement. Ambitieux après leur belle résistance face au champion de France en titre, les Racingmen connaissent pourtant un début de match compliqué, face à des Clermontois solides et bien organisés. C'est toutefois Germain qui ouvre le score sur pénalité pour les locaux (3-0, 9e). Mais cette pénalité des Franciliens ne fait pas illusion bien longtemps. La domination est bien en faveur des Auvergnats, et ces derniers ne vont pas tarder à la concrétiser. A la suite d'une touche, le champion de France 2010 enchaîne les passes et King résiste au retour de deux adversaires pour aplatir dans l'en-but (3-7, 17e). James assomme le Racing Si Germain fait presque oublier Steyn en passant une pénalité de plus de 50m (6-7, 16e), James n'est pas en reste (6-10, 39e). L'Australien récidive au retour des vestiaires (6-13, 50e), mais les hommes de Pierre Berbizier, qui a décidé de faire entrer Chabal - absent à Toulouse en raison d'une douleur au cou - sortent la tête de l'eau grâce à Jacques Cronje. A la suite d'une mêlée dans les 22 mètres de l'ASM, les Jaunards croient à un en-avant de Van der Merwe, mais le ballon ne fait que heurter son tibia et Cronje en profite pour se jeter dans l'en-but (11-13, 52e). Alors que la rencontre est peut-être en train de tourner, James douche les espoirs des locaux. Le buteur clermontois passe en effet coup sur coup deux drops magistraux (11-19, 54e et 59e), avant d'ajouter une troisième et dernière pénalité qui assure le succès des siens (11-22, 77e). En deux déplacements, qui plus est sur la pelouse de deux concurrents directs pour les phases finales - Toulon et le Racing - Clermont a ainsi empoché deux victoires. Soit autant de succès hors de ses bases que sur l'ensemble de la dernière saison régulière. Ce n'est pas une surprise, mais les troupes de Cotter ont d'ores et déjà prouvé qu'il faudra encore compter sur eux dans la course au Bouclier de Brennus.