Clermont sent le gros match

  • A
  • A
Clermont sent le gros match
Partagez sur :

Comme souvent à pareille époque de l'année, l'ASM Clermont Auvergne s'apprête à jouer une grande partie de son avenir en H Cup à l'occasion de la double confrontation face aux Anglais de Leicester. Dimanche, à Marcel-Michelin, face aux Tigers, Aurélien Rougerie et ses coéquipiers voudront s'inspirer de la victoire des Bleus en Coupe du monde face au XV de la Rose pour empocher la première manche.

Comme souvent à pareille époque de l'année, l'ASM Clermont Auvergne s'apprête à jouer une grande partie de son avenir en H Cup à l'occasion de la double confrontation face aux Anglais de Leicester. Dimanche, à Marcel-Michelin, face aux Tigers, Aurélien Rougerie et ses coéquipiers voudront s'inspirer de la victoire des Bleus en Coupe du monde face au XV de la Rose pour empocher la première manche. Pas de doute, Clermont joue gros. Si l'ASM a pris l'habitude depuis plusieurs saisons d'évoluer devant un stade Marcel-Michelin plein comme un oeuf, la vitesse à laquelle les 18 000 places de l'enceinte auvergnate se sont écoulées cette semaine en dit long sur l'importance du match à venir. Leicester, ses neuf titres de Champion d'Angleterre et ses deux Coupes d'Europe, débarque Place de Jaude pour la première d'une double confrontation décisive en vue de l'accession aux quarts de finale de cette H Cup, que les Jaunards n'ont goûté qu'une seule fois lors des dix dernières saisons (défaite 29-28 il y a deux ans au Leinster, ndlr). Une veillée d'armes en bonne et due forme et ce n'est pas le début de saison calamiteux du club anglais, privé de dix-sept Mondialistes, défait lors de ses neuf premiers matches officiels (!) et un temps lanterne rouge, qui risque de provoquer le relâchement d'Aurélien Rougerie et de ses troupes. "Il va falloir être prêts ! On sent beaucoup d'implication à l'approche de ce match, se félicite le capitaine clermontois sur le site du club. C'est le haut niveau, cela se gagne sur de petits détails. On va essayer de contrôler le maximum de choses et en particulier la discipline et ces petites fautes inutiles qui peuvent nous coûter des points." Rougerie qui, deux mois après la victoire de l'équipe de France en quarts de finale de la Coupe du monde face au XV de la Rose en Nouvelle-Zélande, se verrait bien bouter de nouveau l'Anglais... Rougerie: "La rigueur anglaise face à notre rythme et peut être aussi un peu de folie " Une obligation pour les joueurs de Vern Cotter qui, en s'inclinant en Ulster en ouverture de la compétition (16-11), ont déjà grillé leur joker dans cette poule de qualification et doivent ambitionner désormais le carton plein. Avant de viser l'exploit à Welford Road dans une semaine, là où les Tigers n'ont plus connu la défaite depuis dix-sept rencontres (et une victoire du Munster en 2006, ndlr), les Clermontois, forts de leur dernier succès sur Castres (33-16), doivent marquer leur territoire. Une ambition que la victoire face aux Tarnais doit justement favoriser à l'heure de croiser le fer avec les Tigers. "Cela a été la meilleure des préparations sachant que ce sont deux équipes quasiment similaires", commente en expert Benjamin Kayser, qui porta les couleurs de Leicester deux saisons durant (voir: Kayser: "Un tournant dans la saison". "On s'entraîne toute l'année pour avoir la chance de disputer ces matches. Il y a une certaine forme de crainte avant cette rencontre, mais il y a surtout de l'excitation... Ça sent le gros match !" Un parfum qui n'échappe pas non plus à Jamie Cudmore de retour de suspension pour l'occasion: "Si on perd ce match nous savons que c'est fini, prévient le Canadien. Cela nous met un peu plus de pression mais, nous savons la maîtriser et bien jouer lorsque nous ressentons un peu de peur. Nous sommes capables de transformer cette peur en motivation, surtout devant notre grand public, dans cette compétition. Je suis vraiment très impatient !" L'historique faux départ cette saison de Leicester ne trompe personne à Clermont d'autant que les hommes de Richard Cockerill, depuis l'élimination de l'Angleterre par les Bleus en Coupe du monde et le retour des internationaux, ont enchaîné sept matches sans défaite pour renouer avec un classement un peu plus correct en Premiership (7e). "C'est une équipe qui est toujours ambitieuse en Coupe d'Europe, note Cudmore pas dupe pour un sou. Il ne faut pas prendre en compte le classement de cette équipe dans le championnat anglais qui ne représente pas la qualité de cette formation. Il faudra faire très attention." Les clés du succès sont bien connues que Franck Azéma n'hésite pas à détailler: "Comme lors de toutes les grandes confrontations, poursuit l'entraîneur des arrières, tout sera déterminant. Nous allons nous appuyer sur des bases solides. Ce n'est pas une surprise et ce sont toujours les mêmes registres qui reviennent mais, il nous faudra une bonne conquête et être performants sur le jeu au sol qui est arbitré un peu différemment en HCup. Ce sont des secteurs où les Tigers sont compétitifs et où il nous faudra être supérieur à eux." Et espérer rééditer l'exceptionnelle performance d'il y a deux ans lorsque Leicester était venu subir à Michelin la victoire bonifiée des Clermontois (40-30) au terme d'un match échevelé. Rougerie, même s'il saurait à coup sûr se contenter d'un succès au forceps, annone la couleur: "Ce sera un peu la rigueur anglaise face à notre rythme et peut être aussi un peu de folie."