Clermont, quatre à la suite

  • A
  • A
Clermont, quatre à la suite
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Clermont bat Toulon (35-29), et disputera sa quatrième finale de rang.

TOP 14 - Clermont bat Toulon (35-29), et disputera sa quatrième finale de rang.Et Clermont se repaye une tournée ! Pour la onzième fois de son histoire, l'ASM s'est qualifiée pour une finale de championnat de France, samedi, en venant à bout de Toulon, au terme d'une rencontre où le formidable combat s'est même étendu jusqu'aux prolongations pour un spectacle qui a dû ravir les travées de Geoffroy-Guichard (35-22). La question qui risque désormais d'alimenter toutes les conversations dans le petit monde de l'ovalie sera désormais de savoir si les Auvergnats seront capables de vaincre le signe indien, et d'aller, enfin, décrocher le Bouclier de Brennus après ses dix finales perdues, dont trois lors des trois dernières saisons.Pour s'offrir ce droit, et affronter l'Usap comme l'an passé, Clermont a dû lutter face à une équipe varoise qui a peut-être trop souvent refusé le jeu, s'obstinant à construire ses barbelés en défense, et transformé ses pénalités par l'intermédiaire de l'inévitable Wilkinson. De leur côté, les partenaires de Rougerie ont tenté d'envoyer du jeu, mais se sont inlassablement heurtés à la défense agressive mise en place par Philippe Saint-André pour rejoindre les vestiaires en retard au score (6-9, 40e). Au retour sur le pré, le bras de fer continue, mais la lucidité semble restée dans les vestiaires et les pénalités s'enchaînent pour Clermont, avec un Morgan Parra, qui a supplanté James, efficace (15-12, 50e). Et James lâche un drop de plus de cinquante mètres !Vient alors l'essai de Davit Zirakachvili, qui intervient après une longue séance de pick and go (22-12, 70e). Problème, l'essai est entaché d'un en-avant, sans que l'arbitre ne choisisse de faire appel à la vidéo. Sans doute galvanisé par cette injustice, Toulon se décide enfin à passer à l'offensive, et c'est Sonny Bill Williams qui conclut tout en puissance (22-19, 75e), avant que Wilkinson ne vienne ajouter sa pénalité pour l'égalisation (22-22, 80e). Fait rarissime en rugby, on dispute des prolongations. La bande à Vern Cotter décide alors de prendre les choses en main et le jeu est Jaune et Bleu. Les fiers Toulonnais défendent comme des morts de faim, mais se mettent à la faute dans un ruck, pour offrir trois précieux points à James, sous les poteaux (25-22, 89e). Sûrement rassuré par cette pénalité, l'Australien, forcément revanchard signe ensuite un drop ahurissant de plus de cinquante mètres, avant que Malzieu, sur un essai de 80 mètres, ne mette un terme au suspense. Et ce malgré un ultime essai toulonnais de Cibray et un sprint du désespoir de Lovobalavu (35-29). Au terme de cette fin de match palpitante, c'est finalement Clermont qui s'offre une revanche, tandis que Toulon, perdant magnifique, prend date pour la saison prochaine.