Clermont parade toujours

  • A
  • A
Clermont parade toujours
Partagez sur :

Seule équipe invaincue du championnat, Clermont a décroché vendredi, aux dépens de Bayonne (19-13), une cinquième victoire de rang à l'occasion de la cinquième journée. Les Auvergnats restent toujours talonnés par Castres, vainqueur au pied de Brive (30-24), et le Stade Toulousain, tombeur sur le fil d'Agen (23-24). A noter la réaction contre Lyon du Racing-Métro 92 (25-12) après deux défaites consécutives, tout l'inverse de Montpellier encore battu, cette fois-ci par le promu girondin (16-20).

Seule équipe invaincue du championnat, Clermont a décroché vendredi, aux dépens de Bayonne (19-13), une cinquième victoire de rang à l'occasion de la cinquième journée. Les Auvergnats restent toujours talonnés par Castres, vainqueur au pied de Brive (30-24), et le Stade Toulousain, tombeur sur le fil d'Agen (23-24). A noter la réaction contre Lyon du Racing-Métro 92 (25-12) après deux défaites consécutives, tout l'inverse de Montpellier encore battu, cette fois-ci par le promu girondin (16-20). CLERMONT-BAYONNE: 19-13 Voir aussi: La feuille de match Leader et invaincu La 5e journée de Top 14 a vu Clermont vaincre péniblement Bayonne (19-13). Le club auvergnat maintient son invincibilité après cinq journées et conforte son statut de leader au classement. L'entame de match est musclée. Il y a de l'engagement mais aussi beaucoup de fautes, ce qui rend le rythme haché. Bayonne en profite pour surprendre son hôte du jour avec un coup de pied dosé de Boyet dans le dos de la défense. Mazars est le plus prompt pour volleyer vers Lacroix qui aplatit sous les perches (0-7, 16e). Les visiteurs, malmenés devant et très indisciplinés, maintiennent l'avantage au score uniquement grâce à la maladresse de James au pied (5/8). Cependant, les Jaunards franchissent la ligne avant la pause et concrétisent ainsi leur domination. James redresse sa course et sert King sous les poteaux (10-7, 36e). A défaut de briller dans ses tentatives de but, l'ouvreur australien dirige bien les opérations. En seconde période, les Jaunes dominent mais ne débordent jamais le rideau bleu bien en place. Les deux buteurs inscrivent deux pénalités chacun qui scellent le score final (19-13). Clermont conforte son statut de leader en tête du classement tandis que Bayonne reste englué dans le bas du classement et poursuit sa triste série avec désormais quatre matches sans victoire. Prochains matches: Toulouse-Clermont ; Bayonne-Racing-Métro 92 AGEN-TOULOUSE: 23-24 Voir aussi: La feuille de match Merci McAlister Au stade Armandie, Toulouse bat Agen (24-23) grâce à un essai, dans les ultimes secondes, de leur ouvreur néo-zélandais, Luke MCAlister. Au cours d'une première période assez brouillonne, les deux équipes ont le plus grand mal à gagner leurs ballons en conquête et à assurer des lancements de jeu propres . Opportunistes, les Toulousains marquent sur leur première occasion : sur un ballon prolongé au pied, Donguy est le premier à aplatir (0-7, 19e). Après une course de 80 mètres, McAlister enfonce le clou d'un contre assassin (3-14, 33e). Le second acte offre un tout autre visage. Les Agenais réussissent enfin à tenir plusieurs temps de jeu consécutifs et mettent sous pression leurs adversaires : Fritz récolte un carton jaune (49e), qui a pour effet de lancer définitivement la machine agenaise. Fonua inscrit logiquement le premier essai des locaux (11-17, 56e) avant que Barnard, avec trois pénalités (59e, 64e et 69e) et un drop (72e), ne fasse passer les siens devant au score (23-17, 72e). En dépit du carton jaune d'Ahotaeiloa (77e), les Agenais, très courageux en défense, semble tenir leur victoire. C'était sans compter sur l'intenable McAlister qui sauve Toulouse en marquant un essai, transformé par ses soins, dans les arrêts de jeu (23-24, 80+3e). Prochains matches: Toulouse-Clermont ; Perpignan-Agen CASTRES-BRIVE: 30-24 Voir aussi: La feuille de match 4e victoire pour le CO Aucun essai dans cette rencontre au stade Pierre-Antoine mais un duel de buteurs au sommet. Castres remporte sa quatrième victoire en championnat mais les hommes de Laurent Labit ont tremblé face à une formation briviste accrocheuse. Dès la première minute, Bélie ouvre le score au bénéfice d'une pénalité concédée par le CO dès le coup d'envoi. Dès lors, le match se transforme en dialogue de buteurs, sanctionnant les nombreuses maladresses qui font avorter les belles intentions de jeu. Match nul à la mi-temps (12-12). En seconde période, le CAB se montre un peu plus agressif et fait douter la formation castraise. Si bien, que le demi de mêlée corrézien, Bélie, reprend l'avantage au score (15-18, 50e). Malgrè la sortie de Teulet, souffrant de la cheville, Bernard, entré en cours de jeu, se montre aussi précis et efficace que son prédécéceur. A cinq minutes de la fin, Castres n'a que trois petits points d'avance (27-24) et, à l'image de Denos, va tenter de planter le premier essai du match. Essai refusé et Bernard conclut la rencontre par une pénalité validée ! Avant une semaine de pause bien méritée, les deux formations se déplaceront la semaine prochaine. Castres ira défier le LOU et Brive tentera à nouveau de faire trembler le Stade-Français. Prochains matches: Lyon-Castres ; Stade Français-Brive MONTPELLIER-BORDEAUX-BEGLES: 16-20 Voir aussi: La feuille de match Montpellier va mal Toujours pas de victoire cette saison pour Montpellier, battu ce vendredi soir chez lui par Bordeaux-Bègles (16-20), pour le compte de la 5e journée de Top 14. Les deux équipes ont donné le bâton pour se faire battre en manquant de discipline et en multipliant les fautes. C'est le promu qui a su en profiter le plus, lui qui a dégainé le premier sur un essai d'Adams (16e, 0-5) transformé par Frazer (17e, 0-7). Les Héraultais se sont ensuite repris grâce à Bost (29e, 5-7), dont l'essai a été transformé par Lagarde (29e, 7-7) qui a ensuite donné l'avantage à son équipe d'une pénalité (32e, 10-7). Après une pénalité de Frazer juste avant la pause (40e+1, 10-10), Montpellier s'est mis à la faute au retour des vestiaires lorsque Privat a écopé d'un carton jaune (42e). L'Union en a alors profité pour marquer un essai grâce à Frazer qui l'a transformé lui-même (47e, 10-17). D'une pénalité, Bustos Moyano a réduit l'écart (57e, 13-17) puis Frazer a redonné sept points d'avance à l'UBB (63e, 13-20) avant que Bustos Moyano ne réplique à nouveau (65e, 16-20). Insuffisant pour la victoire, certes, mais décisif conserver pour le point du bonus défensif. Prochains matches: Montpellier-Toulon ; Bordeaux-Bègles-Biarritz RACING-METRO-LYON: 25-12 Voir aussi: La feuille de match Le Racing petits bras Après deux défaites consécutives, le Racing-Métro n'avait qu'un objectif: retrouver le goût de la victoire. La venue du promu lyonnais tombait à pic pour les Franciliens. Mais, malgré un monde d'écart sur le papier, les Racingmen ont dû batailler ferme pour disposer d'un LOU accrocheur (25-12). Après avoir contrarié Clermont et Brive, les Lyonnais ont su prouver qu'il fallait compter avec eux. Après dix premières minutes endiablées des locaux (10-0, 10e), les visiteurs ont pu relever la tête. Plier sans rompre, recollant doucement au score (13-7, 40e). Mais, avec Wisniewski (six sur six au pied), le Racing avait ce qu'il fallait pour s'imposer. De justesse. Sans convaincre. Du côté du LOU, on part de Paris la tête haute, avec deux essais inscrits. De bon augure avant de recevoir Castres. Pour les coéquipiers de Chabal, désormais septièmes, il y a encore du travail pour retrouver leur niveau de jeu. Pas rassurant avant d'aller à Bordeaux-Bègles. Prochains matches: Bayonne-Racing-Métro 92 ; Lyon-Castres