Clermont lance sa saison

  • A
  • A
Clermont lance sa saison
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Après un premier revers, Clermont s'est repris face à Bourgoin (24-12).

TOP 14 - Après un premier revers, Clermont s'est repris face à Bourgoin (24-12). Le champion est enfin lancé. Mais ce ne fut pas de la tarte. Battu la semaine dernière sur la pelouse de Perpignan (13-21), Clermont a passé la première ce vendredi soir lors de la 2e journée du Top 14. Pour son deuxième déplacement de la saison, cette fois à Pierre-Rajon, l'ASM s'en est sortie face à une équipe de Bourgoin combative qui, elle aussi, avait des choses à se faire pardonner mais qui a craqué dans les dix dernières minutes de la rencontre (25-12). Dommage pour les Berjalliens. Une semaine après leur non-match contre le Stade Français (12-43), ils semblaient avoir trouvé la clé pour épingler leurs prestigieux visiteurs. C'était sans compter sur le réalisme à outrance des Jaunards, qui ont obtenu en une poignée de secondes un point de bonus offensif inespéré quelques instants auparavant grâce à trois essais presque coup sur coup de Nalaga (72e), Lapandry (76e) et Fofana (78e). "On a eu peur, ce n'était pas facile, a d'ailleurs admis en toute franchise Rougerie au micro de Canal+ Sport. Ils maîtrisaient bien leur sujet. On a accéléré au bon moment. C'était un peu un hold-up. Bourgoin nous a perturbés pendant une bonne heure. Mais on a réussi avec un peu de fraîcheur physique à dérouler." Le retour des internationaux, absents le week-end passé à Aimé-Giral, n'y a pas été innocent. C'est d'abord grâce à un Parra très en réussite que les Clermontois ont sont restés dans le match, l'ouvreur inscrivant deux pénalités (14e, 23e) et deux transformations (73e, 79e) dont la première a permis aux siens de prendre l'avantage suite à l'essai tout en puissance de Nalaga (13-12, 73e). C'est ensuite Lapandry qui a enfoncé le clou en profitant d'un bon travail de ses avants pour surgir et aplatir dans l'en-but adverse (18-12, 76e). Et c'est enfin Fofana qui, après un coup de pied aérien signé James, a feinté la passe avant de filer derrière la ligne (25-12, 78e). Un scénario assez cruel pour le CSBJ, longtemps en tête à la faveur de l'excellent jeu au pied de Di Bernardo (5e, 40e, 48e, 52e) mais dont les nombreuses incursions n'ont pas assez payé au score. "Je ressens beaucoup de frustration, a déclaré Levast. On a fait une bonne première mi-temps mais on a fait une grosse faute de défense en deuxième période et ils en ont profité. On a de quoi travailler. On ne va rien lâcher." La saison est encore longue.