Clermont a pris rendez-vous

  • A
  • A
Clermont a pris rendez-vous
Partagez sur :

L'ASM a affiché ses ambitions en coupe d'Europe. Eliminés la saison dernière en quart de finale par le Leinster, les Clermontois ont pris leur revanche sur les Irlandais dimanche à Marcel-Michelin (20-13) lors de la troisième journée de la H-Cup. Un succès qui permet aux Auvergnats de revenir dans la poule 2 à un point du Leinster revenu d'Auvergne avec le bonus défensif. La qualification n'est pas encore acquise...

L'ASM a affiché ses ambitions en coupe d'Europe. Eliminés la saison dernière en quart de finale par le Leinster, les Clermontois ont pris leur revanche sur les Irlandais dimanche à Marcel-Michelin (20-13) lors de la troisième journée de la H-Cup. Un succès qui permet aux Auvergnats de revenir dans la poule 2 à un point du Leinster revenu d'Auvergne avec le bonus défensif. La qualification n'est pas encore acquise... Rendez-vous pour la belle le week-end prochain ! Encore marquée, malgré la conquête quelques semaines plus tard du Bouclier de Brennus, par sa cruelle élimination au stade des quarts de finale la saison dernière, notamment Brock James qui avait raté ce soir-là deux drops pour la victoire face aux poteaux du Royal Dublin Society, l'ASM a effacé en partie ce douloureux souvenir en prenant sa revanche sur les Irlandais du Leinster (20-13). En partie seulement car, si cette victoire était nécessaire pour conserver ses chances de sortir vivant de la poule 2, elle n'est en rien un gage de qualification pour le club auvergnat qui ira chercher son ticket pour la phase finale le week-end prochain à Dublin face à une équipe irlandaise rentrée de Clermont avec un point de bonus défensif qui pèsera peut-être lourd à l'heure du bilan. Les Clermontois connaissent désormais la recette pour espérer voir plus loin : aller chercher ce fameux point de bonus défensif en Irlande. Aurélien Rougerie, le capitaine de l'ASM, ne s'y trompe d'ailleurs pas. "On est contents, on a pris pas mal de plaisir aujourd'hui, il y a des sourires sur les visages. Mais on sait que derrière cette bonne performance, il y a une revanche dans six jours. Ça fait court pour préparer un match de cette intensité", prévient-il à la sortie du match devant les caméras de France 2. Ils ont l'avantage de savoir déjà ce qui les attendent à Dublin : du jeu et du combat. Deux ingrédients que Joe Schmidt, qui a passé trois ans à Clermont en qualité d'adjoint de Vern Cotter, avait promis d'offrir à son ancienne équipe, seule façon selon lui de contrer les champions de France en titre. Ses hommes ont tenu sa parole pour cueillir à froid les Auvergnats, saoulés de temps de jeu jusqu'à l'indigestion, Horgan concrétisant d'entrée les ambitions irlandaises (5e, 0-7). Preuve que même privée de Brian O'Driscoll, la mâchoire en vrac mais pas assez pour l'empêcher d'encourager ses coéquipiers depuis la touche, mais aussi de Rob Kearney et Luke Fitzgerald, la province irlandaise allait défendre chèrement sa peau pour sa 100e sortie en coupe d'Europe. Pas de bonus pour Parra Reste qu'en face, l'ASM a les armes pour rivaliser. Et sa réponse est immédiate, oeuvre de Malzieu, décidemment en forme internationale, au terme d'une série tout aussi impressionnante de temps de jeu (7e, 7-7). Le ton est donné et le combat est commencé. A l'avantage toujours des Irlandais qui imposent un rythme infernal aux Clermontois, en retard sur les plaquages et maladroits ballon en mains, jusqu'à mettre Scelzo à la faute (7e, 7-10). "Ils nous ont beaucoup accrochés dans les rucks où ils nous avaient déjà posé des problèmes la saison dernière, souffle Rougerie. On savait que c'était leur plan pour nous perturber mais on a quand même bien tenu la route. L'arbitre nous a donné la possibilité de s'exprimer dans ce secteur mais chapeau tout de même à nos avants." Des gros qui prennent peu à peu l'ascendant physiquement dans cette première période sur les Irlandais, pénalisés à leur tour (25e, 10-10), mais dont la grosse poussée avant la pause n'est pas exploitée par les trois-quarts auvergnats, Floch balançant un peu vite un drop non-ajusté (37e). Il faudra attendre le retour des vestiaires pour voir l'ASM profiter de ce travail de sape. Lancé derrière ses avants, dont la puissance, symbolisée par Lauaki et Paulo, lui permet de jouer en avançant, James promeut l'alternance et sa passe sautée en direction de Nalaga offre le décalage à Floch dont l'essai donne l'avantage pour la première fois du match à son équipe (54e, 17-10). Sept points, l'écart est fait mais n'est pas suffisant pour priver le Leinster du bonus défensif, pas plus après la pénalité de Parra (61e) qui n'est qu'une réponse à celle de Sexton (58e). Jusqu'alors impeccable dans l'exercice, dont il a hérité depuis la faillite de James il y a huit mois face à ces mêmes Irlandais, le demi de mêlée clermontois concèdera son premier loupé en fin de match (75e). Une pénalité ratée qui, les Clermontois l'espèrent, n'aura pas le même poids que les drops manqués à l'époque par James...