Clément, la tête et les jambes

  • A
  • A
Clément, la tête et les jambes
Partagez sur :

Tombeur lundi de Feliciano Lopez (6-7, 7-6, 6-3), Arnaud Clément a fait honneur à sa wild-card. Le doyen du tournoi, qui fêtera ses 33 ans le mois prochain, avoue bien se sentir depuis son arrivée à Bercy et se félicite de la rapidité du court. De quoi aborder en confiance son prochain match face à un autre gaucher espagnol, Fernando Verdasco.

Tombeur lundi de Feliciano Lopez (6-7, 7-6, 6-3), Arnaud Clément a fait honneur à sa wild-card. Le doyen du tournoi, qui fêtera ses 33 ans le mois prochain, avoue bien se sentir depuis son arrivée à Bercy et se félicite de la rapidité du court. De quoi aborder en confiance son prochain match face à un autre gaucher espagnol, Fernando Verdasco. Arnaud Clément s'est métamorphosé en une semaine. Laissé à l'agonie à Valence, après un non match face à Gabashvili, l'Aixois n'était plus le même sur le court ce lundi lors de son entrée en matière à Bercy. Dynamique, solide mentalement, l'ancien Top ten aujourd'hui 72e joueur mondial s'est offert, au terme d'un gros combat (6-7, 7-6, 6-3), le scalp de Feliciano Lopez, classé quarante-et-une places devant lui. "Après Valence je me suis demandé si je n'allais pas ranger mes raquettes trois, quatre jours dans l'armoire, raconte le beau vainqueur du jour. C'était soit ça, soit je reprenais vite l'entraînement. J'ai opté pour le second choix. J'ai juste coupé le jour de mon retour. Arrivé à Bercy jeudi dernier, j'ai de suite senti que la surface, très rapide, s'adapterait bien à mon jeu." Voilà comment, lors d'un match où les serveurs ont le plus souvent joué les terreurs (le Français n'ayant à écarter aucune balle de break en 2h40, ndlr), Clément aura servi 22 aces et gagné au moins autant de points « gratuits » en "trouvant de bonnes zones au service. J'avais de bonnes sensations au niveau du jeu de jambes mais je dirais que ça m'a pas tant servi que cela tellement il y a eu des points rapides. Je me suis pris plein d'aces aussi (30) et de services gagnants.""Cette saison j'ai sans doute trop joué" Après avoir laissé passer deux occasions de conclure dans le premier tie-break perdu 10 points à 8, il a su rester dans la partie. "Le plus dur dans ce type de match c'est de garder sa concentration, explique-t-il. Mais aujourd'hui je me sentais vraiment bien. Je me suis vraiment fait plaisir. Cette saison j'ai sans doute trop joué, ce qui explique peut-être certains matches où je suis passé à côté. A l'avenir il va falloir que je gère ça un peu mieux, pour les dix prochaines années." (rires). Pas besoin de voir si loin pour que le doyen du tournoi trouve de la motivation. Avec évidemment l'objectif de faire partie de l'équipe de France pour la finale de la Coupe Davis, à laquelle il promet ne pas encore songer - "Bercy étant à lui seul un gros objectif pour un joueur français" -, Clément espère prendre autant de plaisir lors de son prochain match, contre un autre Espagnol gaucher, à savoir Fernando Verdasco. "C'est pour ce genre de challenge que je continue, confie-t-il. C'est un match qui va être super excitant à jouer. Bien sûr si je prends 6-2, 6-2 je ne vous dirais pas ça la prochaine fois. Mais j'ai eu tellement de creux dans ma saison que c'est le genre de match qui me donne envie." Une belle occasion de montrer qu'à bientôt 33 ans - il les fêtera le 17 décembre - Clément a encore de beaux restes.