Clasico : l'OM plaide sa cause

  • A
  • A
Clasico : l'OM plaide sa cause
Partagez sur :

LIGUE 1 - Jean-Claude Dassier est intervenu jeudi devant la commission d'appel de la LFP.

Le feuilleton de PSG-OM continue. Le 7 octobre dernier, la Ligue avait décidé de fermer les tribunes visiteurs lors du prochain PSG-OM, le 7 novembre prochain. Quelques jours plus tard, l'OM avait riposté en demandant l'annulation de cette décision et en brandissant la menace d'un boycott pur et simple. Jeudi, le président du club phocéen, Jean-Claude Dassier, est venu avancer ses arguments devant la commission d'appel de la Ligue.

"Nous avons plaidé pour l'application pure et simple des règlements, c'est-à-dire que l'on doit nous donner le quota de places auquel nous estimons avoir droit, soit environ 2000", a expliqué Dassier. "La situation est compliquée. Chacun va examiner les tenants et les aboutissants de cette affaire et le club se pliera aux décisions prises. On ne va pas faire n'importe quoi". La situation est tellement compliquée que les membres de la commission ne s'accordaient pas tous, jeudi, pour dire qu'une décision avait été prise...

Le PSG ne serait pas opposé

"Nous avons pris une décision qui sera rendue publique dans 48 heures", a d'abord indiqué Thomas Clay, membre de la commission. Quelques minutes plus tard, le président de cette dite commission et ancien vice-président de l'OM, Jean-Pierre Klein, l'a contredit. "Peut-être qu'il a mal interprété", a-t-il déclaré, ajoutant qu'une décision définitive serait prise "dans les jours à venir, trois ou quatre jours au plus tard".

Jean-Pierre Klein a reconnu avoir proposé au PSG de jouer le match au Stade de France, ce que le club de la capitale a refusé. A l'issue de cette audition, l'OM espère avoir convaincu le commission d'appel de demander la réouverture de la tribune visiteurs. Le fait que la direction du PSG n'y soit pas opposé, selon La Provence, pourrait jouer en la faveur du club phocéen... Mais si celui-ci devait avoir finalement gain de cause, il faudrait encore se mettre d'accord sur le nombre de supporters. Le feuilleton n'est pas fini...