Clarke chante sous la pluie

  • A
  • A
Clarke chante sous la pluie
Partagez sur :

Le British Open 2011 semble d'ores et déjà s'inscrire dans la lignée des précédents Majeurs, qui ont régulièrement livré des verdicts imprévus. En cause, cette fois, les conditions climatiques plus que difficiles qui ont déjà eu raison de la plupart des principaux favoris. Pourtant, ces conditions sourient à un homme, Darren Clarke, le Nord-Irlandais qui vire en tête à mi-parcours, et ne souhaite qu'une chose: que rien ne change !

Le British Open 2011 semble d'ores et déjà s'inscrire dans la lignée des précédents Majeurs, qui ont régulièrement livré des verdicts imprévus. En cause, cette fois, les conditions climatiques plus que difficiles qui ont déjà eu raison de la plupart des principaux favoris. Pourtant, ces conditions sourient à un homme, Darren Clarke, le Nord-Irlandais qui vire en tête à mi-parcours, et ne souhaite qu'une chose: que rien ne change ! "Le chemin à parcourir est encore terrible, et les prévisions pour ce week-end sont très, très pessimistes. C'est tout ce que j'espère !" Sur le site du circuit européen, Darren Clarke ne cache pas ses ambitions: jouer au golf sous la pluie jusqu'à dimanche. Il faut dire que depuis l'ouverture de ce 140e British Open, les éléments semblent s'être ligués contre la pratique du golf mais ont paradoxalement joué en faveur du Nord-Irlandais. Ainsi, après avoir signé un notable 68 le jeudi, Clarke a récidivé vendredi, profitant d'une rare accalmie qui a accompagné les premiers concurrents. Une constance qui lui permet de mener la danse sur les greens du Kent, seulement accompagné en tête par l'Américain Lucas Glover, le seul à également afficher un total de 136 après deux tours. La pluie, le vent, Darren Clarke a donc su les dompter, conséquences bénéfiques d'un changement de résidence, et d'entraîneur. "Je me suis beaucoup entraîné par mauvais temps parce que ce sont les conditions habituelles de Portrush", a-t-il plaisanté, ne craignant pas la mauvaise publicité pour son nouveau lieu de résidence. La présence à ses côtés du renommé psychanalyste du sport Bob Rotella n'est certainement pas étrangère non plus à sa bonne performance jusqu'alors. Raphaël Jacquelin n'a pas fait appel à un tel praticien, il a pourtant fait valoir sa force de caractère sur les greens anglais. Profitant lui aussi de l'accalmie matinale, le Français a signé une remarquable carte de 67, la meilleure marque du jour, en compagnie de Charl Schwartzel et Tom Lehman. Une performance qui permet à Jacquelin de revenir à cinq coups des deux leaders, à hauteur de Rory McIlroy, le récent vainqueur de l'US Open ayant subi les conditions climatiques. Grégory Bourdy est à six longueurs du duo de tête, Grégory Havret à sept. Voici le classement du British Open à l'issue du 2ème tour: 1- CLARKE Darren (NIR) 68 68 (-4) - GLOVER Lucas (USA) 66 70 (-4) 3- CAMPBELL Chad (USA) 69 68 (-3) - KAYMER Martin (GER) 68 69 (-3) - BJORN Thomas (DEN) 65 72 (-3) - JIMENEZ Miguel Angel (ESP) 66 71 (-3) - HANSEN Anders (DAN) 69 68 (-3) 8- LARRAZABAL Pablo (ESP) 68 70 (-2) - SCHWARZEL Charl (AFS) 71 67 (-2) - LOVE III Davis (USA) 70 68 (-2) - LEHMAN Tom (USA) 71 67 (-2) - COETZEE George (AFS) 69 69 (-2) - JOHNSON Dustin (USA) 70 68 (-2) Et aussi... 14- MICKELSON Phil (USA) 70 69 (-1) 20- STRICKER Steve (USA) 69 71 (Par) - MCILROY Rory (NIR) 71 69 (Par) 32- DAY Jason (USA) 71 70 (+1) 33- JACQUELIN Raphaël (FRA) 74 67 (+1) 44- FURYK Jim (USA) 72 70 (+2) 59- HAVRET Grégory (FRA) 72 71 (+3) - BOURDY Grégory (FRA) 73 70 (+3) ... - WESTWOOD Lee (ENG) 71 73 (+4) (n'a pas passé le cut) - HARRINGTON Padraig (IRL) 73 71 (+4) (n'a pas passé le cut) - McDOWELL Graeme (NIR) 68 77 (+5) (n'a pas passé le cut) - CABRERA Angel (ARG) 72 74 (+6) (n'a pas passé le cut) - DONALD Luke (ENG) 71 75 (+6) (n'a pas passé le cut) - ELS Ernie (RSA) 72 76 (+8) (n'a pas passé le cut) - KUCHAR Matt (USA) 74 77 (+11)(n'a pas passé le cut)