Clarey accroche le podium

  • A
  • A
Clarey accroche le podium
Partagez sur :

SKI - Le Français Johan Clarey s'est emparé de la troisième place de la descente de Val-Gardena remportée par Manuel Osborne-Paradis.

Le Français Johan Clarey s'est emparé de la troisième place de la descente de Val-Gardena remportée, samedi, par le Canadien Manuel Osborne-Paradis.C'est un beau symbole pour le ski français. Décimée par les graves blessures de Jean-Baptiste Grange, Pierre-Emmanuel Dalcin et Thomas Fanara, la délégation tricolore a retrouvé des couleurs grâce à Johan Clarey, lui-même de retour de blessure cette année après une double rupture des ligaments croisés en janvier dernier. Le skieur de Tignes est monté sur la troisième marche du podium de la descente de Val Gardena samedi, dans le même temps que le Suisse Ambrosi Hoffmann, à 25 centièmes du vainqueur de la course, Manuel Osborne-Paradis, et à 12 centièmes de l'Autrichien Mario Scheiber. Après Grange à Levi en novembre sur le Super-G, Clarey offre aux Bleus le second podium de cette saison de Coupe du monde, dans une discipline sinistrée, puisqu'il s'agit du premier podium pour un Français depuis la victoire de Dalcin à Val d'Isère... en janvier 2007 !Parti avec le dossard n°6, Johan Clarey a livré une course très propre, sur une piste qu'il affectionne puisqu'il avait pris ici-même la onzième place la saison passée. Le plus rapide sur le bas de la piste, Clarey, leader provisoire, a été rapidement rejoint par le Suisse Ambrosi Hoffmann, avant d'être dépassé par Manuel Osborne-Paradis. Entre temps, l'Autrichien Mario Scheiber est venu s'intercaler, mais le Canadien est bien l'homme qui a mis fin à l'hégémonie suisse en descente, qui avait vu Didier Cuche l'emporter à Lake Louise et Carlo Janka à Beaver Creek.Premier résultat probant pour MorisodLes Suisses, justement. Ce sont peut-être eux qui détiennent la formule magique de la descente. Car le bon résultat de Clarey s'explique peut-être par la nomination de Patrice Morisod à la tête de l'équipe de France de vitesse il y a un mois. Un suisse, bien évidemment, qui s'occupait auparavant de références comme Defago, Cuche et Janka. Il obtient là un premier résultat probant dans une discipline privée de podium depuis près de trois ans.Certes, Guillermo Fayed (21e), David Poisson (26e) et Adrien Théaux (34e) ont terminé un peu plus loin, mais Johan Clarey a prouvé qu'il avait son mot à dire en descente. Morisod disait de lui qu'il avait "toutes les caractéristiques pour être très bon aux Jeux Olympiques en février prochain". A confirmer dès lundi à Alta Badia...