Ciudad Real retrouve le Barça

  • A
  • A
Ciudad Real retrouve le Barça
Partagez sur :

Ciudad Real et Barcelone s'affronteront en finale de la Ligue des champions, dimanche, en conclusion du Final Four de Cologne. Les deux équipes espagnoles ont chacune éliminé leurs homologues allemandes, en demi-finales. Les coéquipiers de Luc Abalo se sont ainsi défaits du Hambourg des frères Gille (28-23), tandis que les Catalans ont battu Rhein-Neckar (30-28).

Ciudad Real et Barcelone s'affronteront en finale de la Ligue des champions, dimanche, en conclusion du Final Four de Cologne. Les deux équipes espagnoles ont chacune éliminé leurs homologues allemandes, en demi-finales. Les coéquipiers de Luc Abalo se sont ainsi défaits du Hambourg des frères Gille (28-23), tandis que les Catalans ont battu Rhein-Neckar (30-28). Ciudad Real-Hambourg: 28-23 Ciudad Real s'offre une revanche. Alors que Barcelone a remporté le titre de champion d'Espagne cette année, leurs rivaux de La Mancha s'offre une bien belle occasion de rattraper le coup, en affrontant les Catalans en finale de ce Final Four. Une finale au goût amer pour le public allemand de la KölnArena, puisqu'Hambourg s'est montré incapable d'aller inquiéter Didier Dinart et sa bande. Pourtant, Ciudad Real subit un coup du sort après seulement trois minutes, quand Arpad Sterbik quitte son but sur une déchirure au mollet. Mais les Espagnols font front, pour sortir de cette médiocre première période en tête (12-10, 30e). Au retour des vestiaires, le niveau s'élève, et la troupe de Talant Dushebaev commence à faire la différence, avec notamment un Alberto Entrerrios saignant avec six buts au final (17-12, 34e). Aligné sur le poste d'arrière droit, Luc Abalo y va également de ses arabesques (5 buts), tandis qu'Hambourg souffre sans les frères Gille, peu utilisés. Si les Allemands croient revenir en fin de match (22-20, 50e), Ciudad Real apporte le coup de collier nécessaire pour décrocher la victoire (28-23, 60e). Un succès qui promet une belle finale. N'en déplaise au public allemand. Barcelone-Rhein Neckar: 30-28 Un an après avoir été dominé en finale par Kiel, Barcelone s'est de nouveau offert le droit d'aller chercher la Ligue des champions. Face à Rhein-Neckar, qui s'était notamment imposé en Catalogne en phase de poules (30-31) avant de résister au match retour (38-38), les Barcelonais savaient donc à quoi s'attendre. Et le combat a tenu toutes ses promesses. Portés par un percutant Rutenka (5 buts au final), les Catalans ont ainsi vite pris les devants (6-3, 15e), avant de voir les coéquipiers d'Olafur Stefansson (4 buts) revenir dans la danse et recoller (12-12, 30e). Au retour des vestiaires, le suspense continue de durer, au plus grand bonheur d'une KölnArena pleine comme un oeuf (14-15, 36e). Et si Uwe Geinsheimer fait des merveilles sur son aile gauche pour les Löwen avec six buts au total, le club de Manheim doit rendre les armes lorsque SlawomirSzmal sort de son but, touché aux ischio-jambiers. Henning Fritz, son remplaçant, n'est que l'ombre du gardien qu'il a été, et Barcelone fait très vite le trou (23-20, 48e). Rhein-Neckar ne reviendra plus, et les Catalans peuvent savourer leur deuxième accession de rang en finale (30-28, 60e). En espérant faire mieux que l'an passé.