City termine en trombe

  • A
  • A
City termine en trombe
Partagez sur :

Vainqueur de la Cup et déjà assuré de se qualifier pour la Ligue des champions, Manchester City s'est donné de bonnes chances d'éviter le tour de barrages de la C1, en venant à bout de Stoke City (3-0) mardi, en clôture de la 37e journée de Premier League. Un succès marqué du sceau de Carlos Tevez, auteur d'un magnifique doublé. Arsenal en fait les frais, désormais 4e à un point des Citizens.

Vainqueur de la Cup et déjà assuré de se qualifier pour la Ligue des champions, Manchester City s'est donné de bonnes chances d'éviter le tour de barrages de la C1, en venant à bout de Stoke City (3-0) mardi, en clôture de la 37e journée de Premier League. Un succès marqué du sceau de Carlos Tevez, auteur d'un magnifique doublé. Arsenal en fait les frais, désormais 4e à un point des Citizens. Abondance de biens ne nuit pas. A Manchester City, habitué aux recrutements clinquants et onéreux, on ne va pas dire l'inverse. Sauf que la politique des Citizens commence à payer en cette fin de saison, et que l'abondance devient sportive. Trois jours après leur victoire en finale de la Cup contre Stoke City (1-0), les hommes de Roberto Mancini ont récidivé face au même adversaire (3-0). Cette fois, c'était en championnat. Surtout, c'était à une journée de la fin. Et cette victoire a de fortes chances d'envoyer City directement en phase de groupes de la Ligue des champions. Déterminés, sûrs de leur jeu et de leur force, les Citizens ont surtout pu compter sur un Carlos Tevez des grands, des très grands soirs. Buteur à la 14e minute de jeu après un double crochet mystifiant en plein coeur de la surface, l'Argentin a récidivé à la 65e minute, en envoyant un bijou de coup franc directement dans la lucarne gauche de Sorensen. Dans l'intervalle, Lescott a fait parler son jeu de tête pour doubler la mise à la 53e minute, après un coup franc obtenu de façon un peu litigieuse par Richards. Ce qui n'est en rien litigieux en revanche, c'est la victoire de City, largement au-dessus de Stoke qui n'avait, il est vrai, plus rien à jouer. Dzeko claque la bise Par rapport à la finale de Wembley trois jours plus tôt, il n'y a pas eu de match et seul Carew, contré par Richards en première période (22e), a pu faire passer un semblant de frisson dans les tribunes du City of Manchester Stadium. Bien trop maigre pour faire vaciller les Citizens, très largement dominateurs pour leur dernier match de la saison à domicile. L'atmosphère était tellement chaleureuse et bon enfant qu'Edin Dzeko s'est même permis d'aller claquer la bise à un supporter, en partant à l'échauffement... Par voie de conséquence, Arsenal pourrait donc sérieusement pâtir de cette victoire. Les Gunners, s'ils terminent quatrièmes, seront en effet contraints de disputer le tour de barrages. Les Citizens comptent un point d'avance sur les hommes d'Arsène Wenger, qui se déplaceront à Bolton, pendant qu'Arsenal ira à Fulham. Les adversaires des deux prétendants à la troisième place n'ont plus rien à jouer, et une victoire suffirait donc à City pour assurer sa présence parmi l'élite européenne la saison prochaine. Beaucoup diront que ce n'est que justice, au vu des innombrables occasions manquées par Arsenal cette saison. Les Mancuniens y verront avant tout une récompense de leurs efforts. Mais il reste une journée...