City s'en contentera

  • A
  • A
City s'en contentera
Partagez sur :

Souverain depuis l'entame de la saison, Manchester City a été accroché dimanche à l'occasion de son déplacement à Liverpool (1-1). Les hommes de Roberto Mancini restent les patrons de la Premier League après ce choc de la 13e journée qui a vu Lescott trouver le chemin de ses propres filets après une ouverture du score signée Kompany, mais ratent l'occasion de creuser l'écart sur leurs poursuivants.

Souverain depuis l'entame de la saison, Manchester City a été accroché dimanche à l'occasion de son déplacement à Liverpool (1-1). Les hommes de Roberto Mancini restent les patrons de la Premier League après ce choc de la 13e journée qui a vu Lescott trouver le chemin de ses propres filets après une ouverture du score signée Kompany, mais ratent l'occasion de creuser l'écart sur leurs poursuivants. Nicolas Anelka restera donc le dernier Citizen à avoir fait tomber Anfield. Depuis 2003 et un doublé de l'attaquant français aujourd'hui à Chelsea, Manchester City ne n'est plus imposé sur le terrain des Reds. Une habitude perpétuée ce dimanche à l'occasion du choc de la 13e journée de Premier League au terme duquel Samir Nasri et ses partenaires ont raté l'occasion de s'envoler en tête du championnat d'Angleterre et de prendre 7 longueurs d'avance sur le voisin honni d'United, contraint au nul samedi par Newcastle (1-1). La faute à une équipe de Liverpool accrocheuse et solide, une semaine après sa victoire ramenée de Chelsea (2-1). Comme souvent outre-Manche, l'intensité n'a pas manqué dans un match que les Citizens abordaient avec la volonté de faire oublier leur déconvenue en Ligue des champions et ce revers subi mardi sur la pelouse de Naples (2-1). Un désir de rachat largement perceptible en entame de match, les visiteurs prenant le jeu à leur compte et allumant les premières mèches. Yaya Touré rate le cadre d'une demi-volée du gauche (6e), avant que Reina ne quitte sa surface pour éloigner le danger après une passe en retrait mal assurée par Enrique (17e). Liverpool plie et finit par rompre lorsque Silva dépose son corner sur la tête de Kompany pour l'ouverture du score (0-1, 31e). L'impression de puissance dégagée par City est pourtant rapidement dissipée. Il ne faut en effet que 105 secondes aux Reds pour égaliser, le malheureux Lescott déviant dans son propre but une frappe aussi lointaine qu'inoffensive d'Adam (1-1, 33e). Un coup du sort qui sonne le réveil d'un club de la Mersey qui joue tous les coups à fond. Il faut un grand Hart et une parade de handballeur du portier anglais sur un plat du pied puissant d'Adam pour empêcher les locaux de renverser City (37e). Le ballon file d'un but à l'autre et, à l'autre bout du terrain, Reina s'emploie pour repousser le tir d'Agüero, aligné à la pointe de l'attaque, juste avant le repos (45+2e). Balotelli refait des siennes... Au retour des vestiaires, la maîtrise technique des visiteurs se heurte à la combativité sans relâche de Reds qui prennent progressivement le dessus. Sans pour autant réussir à endosser le costume de premiers bourreaux des Citizens cette saison. C'est que Hart veille et multiplie les exploits dans une fin de match haletante, l'international britannique détournant une volée de Downing (67e) avant de briller face à Suarez (88e) et de signer une horizontale salvatrice sur un coup de crâne de Carroll (90+3e). Aucune balle de match ne sera donc convertie, Silva voyant son tir repoussé sur la ligne par Skrtel (89e). N'en déplaise à Roberto Mancini, qui aurait espérer mieux pour fêter son 47e anniversaire. Toujours est-il que Manchester City reste invaincu en Premier League et apparaît dans de bonnes dispositions avant d'affronter un mois de décembre terrible, qui verra Mario Balotelli, exclu dimanche 18 minutes après son entrée en jeu pour deux cartons jaunes, et les siens notamment défier Arsenal et Chelsea en championnat et jouer leur qualification en Ligue des champions face au Bayern Munich, le 7 décembre prochain. Un menu de choix précédé d'un apéritif pour le moins costaud, City étant attendu mardi sur la pelouse d'Arsenal en quart de finale de la Carling Cup. L'heure de confronter de grandes ambitions à la réalité du terrain a sonné pour les Citizens.