City en classe Dzeko

  • A
  • A
City en classe Dzeko
Partagez sur :

Grâce à un quadruplé de Dzeko, un but d'Agüero et un Nasri déjà décisif pour son premier match avec les couleurs de Manchester City, la formation de Roberto Mancini s'est aisément imposée à Tottenham, 5-1, ce dimanche pour le compte de la 3e journée du championnat d'Angleterre. Avec ce troisième succès, les Citizens prennent la tête provisoire du classement en attendant MU-Arsenal.

Grâce à un quadruplé de Dzeko, un but d'Agüero et un Nasri déjà décisif pour son premier match avec les couleurs de Manchester City, la formation de Roberto Mancini s'est aisément imposée à Tottenham, 5-1, ce dimanche pour le compte de la 3e journée du championnat d'Angleterre. Avec ce troisième succès, les Citizens prennent la tête provisoire du classement en attendant MU-Arsenal. Cette fois-ci, ils peuvent y croire. Pour les fans de Manchester City, le titre de champion n'est plus aujourd'hui un espoir mais bien une réalité. Sur ce qu'a montré la formation de Roberto Mancini, ce dimanche sur la pelouse de Tottehham, elle peut prétendre sans frimer à la couronne nationale, et pas uniquement en s'appuyant sur ce spectaculaire 5-1 infligé aux Spurs. Au-delà d'un tableau d'affichage flatteur, et du quadruplé signé Dzeko, les Mancuniens ont mis la manière, pratiquant un jeu de passes digne d'un candidat au titre. Tout comme Sergio Agüero, Samir Nasri a signé des débuts très remarqués sous ses nouvelles couleurs. Quelques jours après avoir paraphé son contrat, l'ex-Gunner a délivré trois passes décisives et montré une étonnante rapidité d'intégration dans le schéma de jeu du technicien italien, positionné sur le couloir gauche. Avec Yaya Touré et Silva, le Marseillais complète un milieu de terrain déjà très séduisant, sans oublier Barry, titularisé lui aussi dimanche sur le pré londonien. Et avec un banc assez riche, où l'on pouvait voir Tevez (en partance ?), Balotelli, Milner ou Johnson, Mancini a de quoi élever ses ambitions. Les Spurs au second rang Les Spurs en ont également depuis quelques années, comme la volonté de s'enraciner dans le Big Four, mais Defoe, Van der Vaart, Bale ou Crouch n'ont pas vraiment existé au cours de cette 3e journée. Tottenham aura eu le petit mérite de bousculer son adversaire après la réduction du score signée Kaboul de la tête (1-4). Mais on jouait la 68e minute et le mal était assez profond pour imaginer un renversement de situation. Dzeko terminera son récital par une frappe enroulée du gauche qui dépoussiéra la lucarne droite du quadragénaire Friedel (1-5, 93e). Battu 3-0 (2e journée) la semaine dernière par l'autre club de Manchester, United, Tottenham n'est tout simplement pas à la hauteur pour l'instant des grosses cylindrées annoncées cette saison. Et City en fait partie intégrante, il n'y a plus de doute. Et pour peu que les Citizens luttent pour le titre avec leur rival historique...