City a senti la bourrasque

  • A
  • A
City a senti la bourrasque
Partagez sur :

Eliminé de la Ligue des champions en milieu de semaine, Manchester City ne s'est pas consolé en s'inclinant à Chelsea ce lundi (2-1), en clôture de la 15e journée de Premier League. Après avoir ouvert le score par Mario Balotelli, les Citizens, réduits à dix pour la dernière demi-heure, ont cédé devant Raul Meireles et par un penalty de Frank Lampard. Le Championnat est relancé.

Eliminé de la Ligue des champions en milieu de semaine, Manchester City ne s'est pas consolé en s'inclinant à Chelsea ce lundi (2-1), en clôture de la 15e journée de Premier League. Après avoir ouvert le score par Mario Balotelli, les Citizens, réduits à dix pour la dernière demi-heure, ont cédé devant Raul Meireles et par un penalty de Frank Lampard. Le Championnat est relancé. Invaincu en Premier League depuis le début de la saison, Manchester City a découvert le goût de la défaite en Championnat. Dans un Stamford Bridge balayé par le vent et une pluie glaciale, les hommes de Roberto Mancini se sont inclinés (2-1) ce lundi face à Chelsea, en match de clôture de la 15e journée. Et ce résultat a des conséquences inattendues: les Citizens ne se consolent pas vraiment après leur élimination en Ligue des champions en milieu de semaine et surtout leur avance n'est plus que de deux points au classement sur Manchester United, qui a dominé Wolverhampton (4-1) il y a deux jours. Soirée difficile donc pour City, qui devra tirer les leçons de ce premier revers de la saison. Cette rencontre sonne en effet comme un vrai avertissement pour les Citizens: tout ne sera pas simple pour eux cette saison, malgré l'addition de talents alignés sur la feuille de match, et il leur faudra sans doute plus d'humilité s'ils veulent décrocher le premier titre de champion d'Angleterre depuis 44 ans. L'extravagant Mario Balotelli symbolise à lui tout seul les vices et vertus de Manchester City. L'attaquant italien a d'abord débridé la rencontre en marquant dès la deuxième minute, sur un service d'Agüero, en effaçant Cech avant de glisser le ballon au fond des filets et de fêter, à sa manière, sa huitième réalisation de la saison en fixant du regard les supporters des Blues. S'en est alors suivie une période de contrôle des Citizens sur la partie, dans le jeu en mouvement avec David Silva et Agüero, mais aussi dans l'impact physique avec Yaya Touré devant la défense Kompany-Lescott. Premier carton rouge pour Clichy en Angleterre A plusieurs reprises, les hommes de Roberto Mancini auraient pu faire le break, mais au lieu de cela, ils ont regagné les vestiaires sur un score parité après l'égalisation de Raul Mereiles, à la réception d'un centre tendu de Daniel Sturridge (1-1, 34e). Ce but a alors engagé une rencontre quasiment à sens unique, avec des offensives répétées des Blues sur le but de Joe Hart. L'une d'elles a été fatale à Gaël Clichy, expulsé pour un deuxième carton jaune. Le défenseur français, qui a écopé du premier carton rouge de sa carrière en Angleterre, a donc laissé ses partenaires à dix pour la dernière demi-heure. Et c'est donc logiquement qu'ils ont cédé sur un penalty de Frank Lampard, après une faute de main de Lescott dans la surface (2-1, 82e). Battu par Manchester United (3-1), Arsenal (3-5) et Liverpool (1-2), Chelsea s'impose enfin contre un cador de Premier League. Lampard, le héros de la soirée à Stamford Bridge, était forcément satisfait du résultat de son équipe. "Il fallait qu'on gagne pour rester en course pour le titre", a expliqué le milieu international anglais devant la caméra de Canal+ Sport, avant de consoler un peu les Citizens: "C'est la meilleure équipe de la saison, je suis sûr qu'ils vont être en haut à la fin." Pour l'instant, ils restent toujours dans le fauteuil de leader, mais la pression de Manchester United, de Chelsea, désormais troisième, et d'Arsenal, qu'ils accueilleront le week-end prochain, devrait être de plus en plus présente. Car ils ne sont plus invincibles.