Citroën s'ouvre à la concurrence

  • A
  • A
Citroën s'ouvre à la concurrence
Partagez sur :

Sacré sur les deux tableaux la saison passée, Citroën a procédé lundi à la présentation officielle de son nouveau bolide: une DS3 répondant aux spécifications imposées par la nouvelle réglementation WRC. Les deux Sébastien, Loeb et Ogier, étaient évidemment de la partie pour vanter les mérites de leur prochaine monture. Et Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing, de confirmer que les deux pilotes rouleront pour leur propre compte en 2011.

Sacré sur les deux tableaux la saison passée, Citroën a procédé lundi à la présentation officielle de son nouveau bolide: une DS3 répondant aux spécifications imposées par la nouvelle réglementation WRC. Les deux Sébastien, Loeb et Ogier, étaient évidemment de la partie pour vanter les mérites de leur prochaine monture. Et Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing, de confirmer que les deux pilotes rouleront pour leur propre compte en 2011. "Une voiture agréable à piloter, plus agile et plus nerveuse, donc très spectaculaire !" Sébastien Loeb est déjà sous le charme de sa DS3. Lundi à Satory, tous les acteurs du double sacre 2010 étaient réunis dans le fief de Citroën pour la présentation officielle de l'héritière des glorieuses Xsara et C4. Un bolide flambant neuf qui "va forcer les pilotes à se battre un peu plus au volant", selon Xavier Mestelan-Pinon, le responsable technique de la structure au double chevron. Ce pour des raisons diverses et variées, exposées par le champion du monde lui-même: "Le comportement de la voiture induit par son gabarit, l'absence de différentiel central qui permettait de répartir la motricité́ entre l'avant et l'arrière, le retour à une commande de boite de vitesses mécanique qui nous forcera à lâcher très souvent le volant..." Autant dire que cette saison, il va y avoir du sport sur la glace suédoise, la terre de l'Acropole et le bitume alsacien. Olivier Quesnel, le patron de Citroën Racing, en est convaincu: "Je crois qu'il va y avoir de belles histoires, et de grandes batailles !" Et notamment au sein de son propre clan... En 2011 comme en 2010, le double chevron briguera les deux titres, pilotes et constructeurs, avec probablement autant d'ambitions embarquées par chacun de ses deux équipages. Passé de junior à pilote confirmé l'année dernière, Sébastien Ogier sera alors un coéquipier à part entière de Sébastien Loeb. Avec certainement plus de niaque qu'un Dani Sordo débauché par Mini à l'intersaison. Loeb: "Déterminé à ne pas me contenter d'un second rôle" "Selon ce que je sais, nous débuterons la saison à égalité. Et je suis déterminé à ne pas me contenter d'un second rôle, prévient le septuple champion du monde en titre sur le site officiel du WRC. Évidemment, lorsque l'on a gagné un certain nombre de rallyes et de championnats, il est difficile d'accepter d'être un numéro 2. Je préférerais me retirer que de devoir accepter la domination d'un autre pilote." Cette concurrence interne, Sébastien Loeb va pourtant devoir s'y faire. "En Suède, ce sera simple. Nos deux pilotes partiront avec zéro point au compteur. Comme ce fut toujours le cas par le passé, Citroën mettra à leur disposition un matériel rigoureusement identique. Si l'un signe de meilleurs temps que l'autre, c'est juste qu'il sera plus rapide", assurait lundi Olivier Quesnel. Vainqueur de deux rallyes la saison passée, Sébastien Ogier peut se targuer d'avoir devancé son aîné alsacien à quatre reprises. Au Portugal et au Japon bien sûr, mais également en Australie et en Finlande. Pourtant, le Gapençais n'entend pas brûler les étapes: "Si c'est un objectif à terme, je ne suis pas obsédé́ par le titre mondial. En revanche, je veux marquer des points à chaque rallye, être présent dans la bagarre de tête et augmenter mon expérience du WRC, soufflait-il à Satory. Aussi Olivier Quesnel part-il confiant à la conquête d'un septième titre constructeurs: "Je ne suis pas du genre à me mettre la pression: il n'y a aucune rivalité́ à gérer pour l'instant. Ce que je peux vous dire, c'est que nous appartenons tous à la même famille. Nos deux pilotes sont des garçons intelligents et conscients des enjeux pour Citroën." Pour peu que Malcolm Wilson s'estime aussi bien loti chez Ford, le championnat 2011 s'annonce explosif !