Cinq matches pour Mourinho

  • A
  • A
Cinq matches pour Mourinho
Partagez sur :

Sanctionné pour son comportement et ses déclarations à l'issue de la demi-finale de la Ligue des Champions, disputée le 27 avril dernier au Bernabeu face au FC Barcelone (0-2), José Mourinho a été suspendu cinq matches, dont quatre fermes, par l'UEFA. L'entraîneur du Real Madrid, qui envisage de faire appel, a été condamné en outre à 50.000 euros d'amende.

Sanctionné pour son comportement et ses déclarations à l'issue de la demi-finale de la Ligue des Champions, disputée le 27 avril dernier au Bernabeu face au FC Barcelone (0-2), José Mourinho a été suspendu cinq matches, dont quatre fermes, par l'UEFA. L'entraîneur du Real Madrid, qui envisage de faire appel, a été condamné en outre à 50.000 euros d'amende. "Les orgueils blessés sont plus dangereux que les intérêts lésés", dicton signé Louis de Bonald, illustre à merveille la situation actuelle au Real Madrid. Radiés de la course au titre en championnat par le FC Barcelone, qui compte huit points d'avance à quatre journées de la fin, éliminés en demi-finale de Ligue des Champions par ces mêmes Blaugrana (2-0, 1-1), les Merengue, piqués au vif, ne digèrent pas la tournure que prend cette saison, pourrie par l'ennemi catalan. Amer et frustré, José Mourinho, qui rêvait de reproduire en terre espagnole l'exploit réalisé l'année passée avec l'Inter Milan (championnat, coupe, Ligue des Champions), a clairement refusé de remettre en cause sa tactique, son système de jeu ou les performances de ses joueurs, préférant pointer du doigt les erreurs d'arbitrage. "Les joueurs et moi n'avons aucune responsabilité dans la défaite. Pourquoi une équipe de cette dimension a besoin d'un appui extérieur ?, assurait ainsi le "Special One", visant M. Stark, à l'issue de la demi-finale aller perdue deux buts à rien après un doublé de Lionel Messi. Moi à la place de Guardiola, j'aurais honte d'avoir gagné la C1 après avoir éliminé Chelsea comme ils l'ont fait (en 2009, ndlr), injustement, avec l'aide de l'arbitre. Et j'aurais honte de gagner celle de Wembley après le scandale de Bernabeu. J'espère qu'il gagnera un jour une Ligue des champions propre, sans scandale". Expulsé à l'heure de jeu au Bernabeu après avoir applaudi, d'un air moqueur, l'exclusion de Pepe, l'ancien coach de Chelsea avait par ailleurs affirmé que les arbitres favorisaient les Catalans en raison de leurs liens avec l'Unicef. Un comportement et des propos peu appréciés par l'UEFA. L'instance internationale a en effet décidé de suspendre le Portugais pour cinq rencontres, dont quatre fermes. Egalement condamné à payer une amende de 50.000 euros, le "Mou" envisage de saisir le tribunal d'appel de l'UEFA - voire le Tribunal Arbitral du Sport en cas d'échec - selon la presse espagnole, As et Marca en tête. Humiliée sur le terrain, la Maison Blanche semble déterminée à ne pas perdre la bataille juridique.