Ciel bleu sur Madrid

  • A
  • A
Ciel bleu sur Madrid
Partagez sur :

Quatre sur quatre. C'est pour le moment le bilan des Français au Masters 1000 de Madrid. Après Jo-Wilfried Tsonga dimanche, Gaël Monfils, Michaël Llodra et Adrian Mannarino, respectivement face à Ivo Karlovic, Sam Querrey et Juan Ignacio Chela, se sont qualifiés pour le 2e tour ce lundi.

Quatre sur quatre. C'est pour le moment le bilan des Français au Masters 1000 de Madrid. Après Jo-Wilfried Tsonga dimanche, Gaël Monfils, Michaël Llodra et Adrian Mannarino, respectivement face à Ivo Karlovic, Sam Querrey et Juan Ignacio Chela, se sont qualifiés pour le 2e tour ce lundi. Quel est le point commun entre les trois premiers qualifiés de ce lundi matin pour le 2e tour du Masters 1000 de Madrid ? C'est simple, ils sont tous Français. L'un après l'autre, Michaël Llodra, Adrian Mannarino et Gaël Monfils ont rejoint Jo-Wilfried Tsonga, brillant vainqueur de Nicolas Almagro (6-3, 6-1) dimanche, en seizièmes de finale. Une performance suffisamment rare sur terre battue, et qui plus est dans un Masters 1000, pour être signalée. Honneur, tout d'abord, au n°1 tricolore. Surclassé par Rafael Nadal il y a dix jours à Barcelone, Monfils passait un tout autre test, ce lundi, dans la capitale espagnole, face à la montagne Ivo Karlovic. S'il s'est incliné lors de ses deux confrontations sur dur et sur gazon face au Croate, le n°10 mondial a remporté sa deuxième rencontre sur l'ocre face à Karlovic. Vainqueur en deux manches (6-3, 7-6), Monfils s'est montré très précis en retour, et appliqué au service, avec 82% de premiers services, pour aucune balle de break concédée. Mannarino, première en Masters 1000 Deux critères déterminants face à un tel adversaire, car pour le reste le Parisien n'avait pas besoin de prendre des risques inconsidérés dans l'échange pour déplacer les 208 centimètres de Karlovic. Les statistiques de Monfils le prouvent: 12 fautes directes pour 23 coups gagnants en 1h21', et un unique point remporté au filet, l'avant dernier de la partie. Au tour suivant, avant un éventuel huitième de finale contre Tomas Berdych, Monfils affrontera ce coup-ci un vrai terrien, Juan Monaco. Un peu plus tôt, Michaël Llodra avait montré la voie en s'offrant le scalp d'un autre grand serveur, Sam Querrey (6-2, 6-3). Une victoire face à un Top 20, la première cette saison pour un Llodra irrégulier, qui devrait donner confiance au Parisien. "Querrey peut très bien jouer sur terre battue mais je l'ai senti perdu car je lui ai proposé quelque chose d'inhabituel. Avec de la fraîcheur et de l'envie, je peux être pénible sur cette surface si je varie bien", a-t-il expliqué après coup. Son prochain adversaire: Andy Roddick ou Fabio Cipolla. Enfin, le plus heureux est sans doute Adrian Mannarino. Le gaucher tricolore, issu des qualifications, a remporté le premier match de sa carrière dans un Masters 1000, face à l'Argentin Juan Ignacio Chela (4-6, 6-4, 6-4). Une victoire obtenue au courage, puisque Mannarino était mené dans la deuxième manche, mais qui lui offre un 2e tour de gala contre David Ferrer. "Après Miami, je suis parti quinze jours dans le Jura pour travailler physiquement. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus marrant mais je vois que ça paie", a déclaré le Français de 22 ans.